Stockage: HP s'adapte au client virtuel (VDI) et ouvre ses 'clusters' EVA

Réseaux

Retour sur les annonces de HP, fin juin: une baie SAN ‘Lefthand’ P4800 en ‘blade’ et un ‘cluster’ EVA supportant jusqu’à 1,9 peta-octets…

Ces deux annonces s’inscrivent dans la stratégie « Converged Infrastructure » de HP qui doit permettre de réduire le nombre des équipements (en les concentrant, d’où le format blades, notamment) et diminuer ainsi les coûts d’usage et de maintenance – comme nous l’a commenté Michel Parent, chef produit Stockage chez HP France.

La baie SAN HP StorageWorks P4800 BladeSystem

pour environnement VDI

HP veut répondre à la tendance à deployer des clients légers, des postes ou ‘desktop VDI‘ qui se connectent à des serveurs ‘blades’ pour la partie applicative et à des unités de stockage également virtualisables.

« C’est la convergence avec les serveurs lames dans le nouvel environnement VDI. C’est une approche « solutions », autour de serveurs ‘blades’ qui ont la personnalité LeftHand. Ces lames sont connectées sur des disques de stockage SAS à grosse capacité« .

Cette offre très extensible vise donc les nouveaux environnements de postes clients virtualisés:

– intégration forte avec VMware View 4.5 ou Citrix XenDesktop ou Microsoft Hyper-V.

Le P4800 peut accueillir jusqu’à 1.400 postes de travail légers. C’est un P4000 (LeftHand) avec une capacité de stockage étendue: 140 disques SAS de 450 Go (à 15.000 tours/minute), ce qui fait 63 tera-octets.

C’est un SAN/iQ 8.5 installé sur 4 ‘blades’, avec deux paires de noeuds SAN/iQ. La configuration repose sur un ‘Network RAID 10‘ (réplication ou mirroring permanent). Il y a double commutateur de deux disques SAS et de deux unités MDS600 JBOD. Ce qui donne une capacité de 140 disques SAS LFF de 450 Go à 15.000 tours/minutes.

On peut aussi constituer quatre ‘pools’ de 35 disques (soit un ‘pool’ par noeud SAN/iQ).

Le coût du réseau SAN descend en dessous de 750 dollars par site pour 1.400 utilisateurs VDI possibles.

C’est une solution complète et intégrée en usine par HP. Son prix: 190 K-euros.

hpstockagesolutionsvspversussolutionclustereva.jpg

Schéma: SVSP et Cluser EVA

Solution de virtualisation « innovante ». Son tarif est liée à une configuration à la carte, DPM, VSM, ou SVSP Starter KIT (15TB VSM, BC, THP). Cible: le stockage EVA et multi-constructeurs/éditeurs. Installation: sur site ou intégré dans le starter kit Cluster EVA Une configuration EVA en grappe. Prix: avantage sur les licences VM SVSP et sur le kit ‘EVA cluster’ Cible: les baies EVA 6400 et 8400 (héterogèneité possible, multi-marques, par upgrade). Installation simplifiée car réalisé en usine: c’est l’offre ‘HP factory express’.

Le cluster HP StorageWorks EVA,

un ‘kit’ de virtualisation multiconstructeurs, avec SVSP

C’est la virtualisation de multiples SAN: agrégation de 6 contrôleurs EVA en ‘cluster’ SAN, au format SVSP (storage virtual services platform), avec une ouverture à d’autres systèmes d’autres constructeurs.

La capacité est extensible à 1,9 peta-octets avec 1.920 disques. La configuration est réalisée en usine. Il est possible de commencer avec deux baies, et ensuite, d’ajouter des systèmes d’autres constructeurs: EMC, HDS…

C’est une offre à « haute disponibilité » : du ‘network RAID 10‘ ou équivalent du mirroring des P4000 Lefthand sur les EVA (fonction apportée par SVSP).

En cas de perte, jusqu’ici on avait recours à la réplication des données en mode synchrone, ce qui nécessitait de basculer d’un système à un autre, donc une rupture, un risque de pertes des sessions, etc.

Cette architecture est très utile pour l’environnement VMware.

« C’est une solution qui s’applique à la logique d’architecture des solutions ‘cloud' »,commente Michel Parent. « C’est la génération de la convergence ». « La création d’un pool virtuel de ressources de stockage, associée à un ensemble commun de fonctions de stockage, peut permettre aux entreprises d’augmenter de 300 % l’utilisation de leurs ressources de stockage et de réduire leurs coûts d’administration de 50 % »,

L’administration est centralisée par ‘pool’ et capacité de provisionner le stockage virtuel.

La configuration inclut : le mirroring local du stockage; la migration des données en ligne; le ‘thin provisioning’ et les services de copie (‘clones’ et ‘snapshots’). Le mode de réplication est en asynchrone sur longue distance.

Il existe un module de mise à jour en ligne (EVA Rolling Firmware upgrade).

Prix ce cette offre ‘cluster »: 59 K-euros pour (non comprix la ou les baies EVA, bien sûr).

___

En France, HP peut citer au moins deux clients qui l’ont adopté: Cheops pour son projet Icod (cf. notre article L’hébergement ‘tier 3’ à la sauce Cheops ‘), avec mise en oeuvre de SVSP, la connexion d’unités CX Clariion d’EMC.

Autre cas client: SFR pour son offre de ‘cloud privé’, dont l’une des briques fondatrices est SVSP » (cf. nos actualités récente).

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT