Stockage: HP s'adapte au client virtuel (VDI) et ouvre ses 'clusters' EVA

Réseaux

Retour sur les annonces de HP, fin juin: une baie SAN ‘Lefthand’ P4800 en ‘blade’ et un ‘cluster’ EVA supportant jusqu’à 1,9 peta-octets…

Ces deux annonces s’inscrivent dans la stratégie “Converged Infrastructure” de HP qui doit permettre de réduire le nombre des équipements (en les concentrant, d’où le format blades, notamment) et diminuer ainsi les coûts d’usage et de maintenance – comme nous l’a commenté Michel Parent, chef produit Stockage chez HP France.

La baie SAN HP StorageWorks P4800 BladeSystem

pour environnement VDI

HP veut répondre à la tendance à deployer des clients légers, des postes ou ‘desktop VDI‘ qui se connectent à des serveurs ‘blades’ pour la partie applicative et à des unités de stockage également virtualisables.

C’est la convergence avec les serveurs lames dans le nouvel environnement VDI. C’est une approche “solutions”, autour de serveurs ‘blades’ qui ont la personnalité LeftHand. Ces lames sont connectées sur des disques de stockage SAS à grosse capacité“.

Cette offre très extensible vise donc les nouveaux environnements de postes clients virtualisés:

– intégration forte avec VMware View 4.5 ou Citrix XenDesktop ou Microsoft Hyper-V.

Le P4800 peut accueillir jusqu’à 1.400 postes de travail légers. C’est un P4000 (LeftHand) avec une capacité de stockage étendue: 140 disques SAS de 450 Go (à 15.000 tours/minute), ce qui fait 63 tera-octets.

C’est un SAN/iQ 8.5 installé sur 4 ‘blades’, avec deux paires de noeuds SAN/iQ. La configuration repose sur un ‘Network RAID 10‘ (réplication ou mirroring permanent). Il y a double commutateur de deux disques SAS et de deux unités MDS600 JBOD. Ce qui donne une capacité de 140 disques SAS LFF de 450 Go à 15.000 tours/minutes.

On peut aussi constituer quatre ‘pools’ de 35 disques (soit un ‘pool’ par noeud SAN/iQ).

Le coût du réseau SAN descend en dessous de 750 dollars par site pour 1.400 utilisateurs VDI possibles.

C’est une solution complète et intégrée en usine par HP. Son prix: 190 K-euros.

hpstockagesolutionsvspversussolutionclustereva.jpg

Schéma: SVSP et Cluser EVA

Solution de virtualisation “innovante”. Son tarif est liée à une configuration à la carte, DPM, VSM, ou SVSP Starter KIT (15TB VSM, BC, THP). Cible: le stockage EVA et multi-constructeurs/éditeurs. Installation: sur site ou intégré dans le starter kit Cluster EVA Une configuration EVA en grappe. Prix: avantage sur les licences VM SVSP et sur le kit ‘EVA cluster’ Cible: les baies EVA 6400 et 8400 (héterogèneité possible, multi-marques, par upgrade). Installation simplifiée car réalisé en usine: c’est l’offre ‘HP factory express’.

Le cluster HP StorageWorks EVA,

un ‘kit’ de virtualisation multiconstructeurs, avec SVSP

C’est la virtualisation de multiples SAN: agrégation de 6 contrôleurs EVA en ‘cluster’ SAN, au format SVSP (storage virtual services platform), avec une ouverture à d’autres systèmes d’autres constructeurs.

La capacité est extensible à 1,9 peta-octets avec 1.920 disques. La configuration est réalisée en usine. Il est possible de commencer avec deux baies, et ensuite, d’ajouter des systèmes d’autres constructeurs: EMC, HDS…

C’est une offre à “haute disponibilité” : du ‘network RAID 10‘ ou équivalent du mirroring des P4000 Lefthand sur les EVA (fonction apportée par SVSP).

En cas de perte, jusqu’ici on avait recours à la réplication des données en mode synchrone, ce qui nécessitait de basculer d’un système à un autre, donc une rupture, un risque de pertes des sessions, etc.

Cette architecture est très utile pour l’environnement VMware.

C’est une solution qui s’applique à la logique d’architecture des solutions ‘cloud'”,commente Michel Parent. “C’est la génération de la convergence”. “La création d’un pool virtuel de ressources de stockage, associée à un ensemble commun de fonctions de stockage, peut permettre aux entreprises d’augmenter de 300 % l’utilisation de leurs ressources de stockage et de réduire leurs coûts d’administration de 50 %”,

L’administration est centralisée par ‘pool’ et capacité de provisionner le stockage virtuel.

La configuration inclut : le mirroring local du stockage; la migration des données en ligne; le ‘thin provisioning’ et les services de copie (‘clones’ et ‘snapshots’). Le mode de réplication est en asynchrone sur longue distance.

Il existe un module de mise à jour en ligne (EVA Rolling Firmware upgrade).

Prix ce cette offre ‘cluster”: 59 K-euros pour (non comprix la ou les baies EVA, bien sûr).

___

En France, HP peut citer au moins deux clients qui l’ont adopté: Cheops pour son projet Icod (cf. notre article L’hébergement ‘tier 3’ à la sauce Cheops ‘), avec mise en oeuvre de SVSP, la connexion d’unités CX Clariion d’EMC.

Autre cas client: SFR pour son offre de ‘cloud privé’, dont l’une des briques fondatrices est SVSP” (cf. nos actualités récente).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur