Stockage: l’avenir du SSD passe par le PCIe

Réseaux

Dell, EMC, Intel, Fujitsu et IBM travaillent à la mise au point d’un standard pour développer le support du stockage Flash SSD au format PCIe.

Le stockage en technologie Flash (SSD) au format PCIe (Peripheral Component Interconnect Express ) est en cours de standardisation. Dell, EMC, Fujitsu, IBM et Intel y travaillent au sein du Solid State Drive (SSD) Form Factor Working Group dont ils annoncent la création ce jeudi 28 octobre 2010*. « Ensemble, le groupe de travail mettra l’accent sur les entreprises qui poussent le stockage IO et nécessitent des solutions de stockage hautes performances, faciles à utiliser, rentables, afin d’optimiser les performances du processeur », indique le groupe par voie de communiqué.

Si le SSD-PCIe (où le disque SSD vient se greffer sur la carte mère sous la forme d’une carte PCIe) affiche des performances élevées (en évitant notamment le passage par l’interface SATA), les caractéristiques d’utilisation restent floues. L’objectif de l’initiative vise donc à les clarifier en instaurant un standard en direction de l’industrie. Les promoteurs de l’initiative sont soutenus par les entreprises Amphenol, Emulex, Fusion-io, IDT, Marvel Semiconductor, Micron Technology, Molex, PLX, STEC, SandForce et Smart Modular Technology en tant que membres contributeurs.

Trois points techniques vont être particulièrement abordés par le groupe de travail : la spécification de l’interface de connexion en vue d’assurer l’interopérabilité des protocoles de stockage en SAS, SATA 3 et PCIe 3 et permettra d’exploiter le matériel existant; le format physique (form factor) des cartes qui devra intégrer le standard 2,5 pouces compatible avec le nouveau connecteur; et le support du branchement à chaud des cartes qui évite ainsi un arrêt du système et l’interruption des services associées (et les pertes de revenus liées).

De par ses performances accrues et la souplesse d’utilisation que vise à mettre en place sa standardisation, le stockage SSD PCIe permettra aux industriels d’améliorer l’efficacité des solutions de stockage, et de leurs performances, notamment dans l’univers des serveurs de stockage des centres de données. Rappelons que le SSD s’inscrit comme une solution plus performantes et moins consommatrice d’énergie que le stockage sur disque électromagnétique. Mais à des coûts de production encore très élevés. La première version des spécifications finales doit être livrée au cours du premier semestre 2011.

* On retrouvera leurs informations sur le site dédié: SSDformfactor.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur