Stockage NAS : Symantec provisionne jusqu’à 1,4 Po pour VMWare

CloudRéseauxStockageVirtualisation

Symantec présente une nouvelle solution de stockage NAS pour l’environnement VMWare vCenter Server, notamment.

Symantec a profité du VMWorld 2011 de Copenhague pour réaffirmer son partenariat avec VMWare autour de la sécurité du DaaS (Desktop as a service). Une association qui se concrétise notamment à travers l’annonce de sa nouvelle solution NAS (network attached storage) FileStore N8300 qui s’intègre dans l’offre VMWare vCenter Server. Rappelons que l’offre FileStore permet de supporter divers types de charges, du serveur de fichiers aux services Web émergents et intègre nombre de solutions de Symantec (Enterprise Vault, NetBackup, Endpoint Protection et SmartTier) pour la gestion et l’optimisation des données non structurées.

Veritas FileStore N8300 supporte, sous forme d’un système en rack 2U par noeud, entre 2 et 16 nodes en cluster avec jusqu’à 256 To par système de fichier, avec un total d’espace de stockage supporté de 1,4 Po par cluster. De quoi voir venir. Les interfaces de connexion sont étoffées : 6 ports GbE (1 Gbps) dont 4 dédiés aux accès clients et 2 à l’interconnexion en cluster, 2 liens Fiber Channel (FC) 4 Gb, ou, en option, 2 GbE à 10 Gbps.

Jusqu’à 24 disques par unité

Les unités de stockage (4U) peuvent recevoir jusqu’à 24 disques SATA (1 ou 2 To), FC/SAS (450 et 600 Go) ou encore SSD (100 et 250 Go) en plus des deux contrôleurs intégrés. L’offre RAID couvre la quasi totalité des services (0, 1, 2, 5, 6 et 10). Le FC/SAS, module contrôleur, ventilation alimentation, batterie disposent d’éléments redondants. Le tout consommant 840 W. Selon l’éditeur constructeur, la solution provisionne des milliers de serveurs et postes virtualisés en quelques minutes avec accès quasi-instantanés.

Cette solution de NAS en cluster, pilotable également sous un plug-in VMWare View, vise donc à optimiser les coûts de stockage face à la hausse parfois effrénée des machines virtuelles et autres serveur physique mais aussi postes virtualisés (VDI) qui génèrent sauvegardes, images disques et autres données en masse. Les études estiment que la masse d’information enregistrée augmente de 60  % chaque année (IDC prévoit que « l’univers numérique » pèsera 1,8 zettabytes (1 800 milliards de gigaoctets) en 2011 et 7 Zo en 2015.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur