Stockage NAS : Asustor répond à l’appel des PME

Poste de travailStockage
stockage-nas-asustor-pme

À la demande grandissante des PME, Asustor diversifie son offre de stockage NAS avec quatre modèles orientés multimédia, virtualisation et économies d’énergie.

L’adoption grandissante des TIC dans les petites et moyennes entreprises stimule la demande en serveurs de stockage NAS (Network Attached Storage). L’offre s’élargit sous l’impulsion d’Asustor (émanation d’Asus) et sa série AS-6, déclinée en quatre modèles.

Les efforts se portent sur le multimédia et l’intégration du dispositif au sein d’environnements virtuels, non sans déconsidérer les économies d’énergie, dans une problématique d’optimisation du coût d’exploitation.

À cet égard, Asustor met en lumière l’enveloppe thermique contenue (10 W) du processeur Intel Atom D2700 qui équipe ses produits. Ce composant bicœur cadencé à 2,13 GHz, gravé en 32 nm avec 1 Mo de cache de second niveau, est épaulé par 1 Go de RAM DDR3 (extensible à 3 Go).

Plus puissant, moins gourmand ?

Le mode avancé d’hibernation des disques s’inscrit dans cette même logique de frugalité. Il abaisse à 1,4 W la consommation en veille, contre 23,5 W en fonctionnement. On notera que la régulation thermique est confiée à un unique ventilateur de 7 mm. Aussi, le niveau sonore se limite à 21,3 dBA et le châssis s’allège à 2,1 kg. En contrepartie, pas de redondance et donc de protection contre la surchauffe en cas de défaillance.

En fonction des modèles, la capacité de stockage s’échelonne jusqu’à 32 To, à raison d’un maximum de 4 To par volume en Ext4, sur 2 à 8 baies SATA-III à 6 Gbit/s. Dans une configuration en RAID5, Asustor relève des débits supérieurs à 200 Mo/s, moyennant l’agrégation (‘teaming’) des deux interfaces Ethernet Gigabit. Les performances sont dites comparables sur un réseau local virtuel (VLAN), dans des environnements Citrix, Hyper-V ou VMware.

Une centrale polyvalente

Basé sur Linux, l’OS embarqué (Asustor Data Master ou “ADM” 1.0) dispose de sa logithèque dédiée : l’App Central, qui regroupe environ 80 applications. Outre un gestionnaire de téléchargements et un outil de vidéoprotection, les productions open source occupent une place centrale dans cet écosystème. En tête de liste, les CMS (Dokuwiki, Drupal, Joomla) et les solutions d’e-learning (Claroline, Moodle), mais aussi Piwik, un Google Analytics alternatif.

L’une des particularités d’ADM est d’ouvrir à la lecture de contenus multimédias indépendamment d’un PC, via la sortie HDMI intégrée. Le Media Center Boxee est disponible à cet effet, en complément au serveur iTunes intégré. Les utilisateurs de systèmes Apple bénéficient d’une attention particulière, avec des programmes natifs pour iOS et OS X, ainsi qu’un support du HFS+, de la technologie AirPrint et de Time Machine.

Opération sécurité

Mais Asustor veut assurer la sécurité des données sur toutes les plates-formes, y compris à même le NAS, dont les partages sont cryptés en AES-256. Autre rempart, un pare-feu doublé d’un système d’alertes par SMS. Hormis le ‘hot swap’ (disques échangeables à chaud) et la prise en charge du RAID (préservation des données par réplication), le basculement automatique entre les interfaces Ethernet pallie d’éventuelles indisponibilités du réseau.

Enfin, les solutions de sauvegarde ne manquent pas : rsync, FTP, périphériques externes (4 ports USB 2.0, 2 USB 3.0 et 2 eSATA à 3 Gbit/s) et cloud (connecteur Dropbox). L’accès à distance s’effectue, sous réserve d’avoir ouvert au préalable les ports adéquats sur le routeur, via des applicatifs mobiles. Moyennant l’acquisition d’une licence, Symantec Backup Exec facilite backup et restauration.

Carrefour, LDLC et Pixmania affichent le modèle à 2 baies (AS-602T) pour environ 540 euros TTC. Les prix atteignent 1050 euros TTC pour l’AS-608T (8 baies).

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : le vocabulaire du cloud

Crédit photos : Asustor


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur