Stockage NAS : les start-ups sont en embuscade

Réseaux

Plus faciles à gérer et plus modulables que leurs aînés, les solutions NAS (network-attached storage) de jeunes start-ups attendent leur heure dans l’ombre des géants

Difficile d’évoquer le stockage NAS (

network-attached storage) sans citer les géants du marché, Network Appliance, EMC et HP. Pourtant, à l’ombre de ces incontournables, piaffent d’impatience de jeunes start-ups, qui misent elles aussi sur ce marché. Mais comment se différencier et se faire reconnaître sur un marché déjà très concurrentiel ? En repoussant les limites du NAS, en misant sur la modularité, et en simplifiant la gestion des solutions de stockage? Deux start-ups font ainsi aujourd’hui parler d’elles sur le marché américain : Isilon IQ mise sur ses capacités de clusterisation pour ajouter à la volée des modules de performance (CPU, mémoire, réseau) et de stockage (disque Serial ATA ou Fible Channel). En multipliant les n?uds (nodes), la start-up pousse la capacité d’un cluster sur un simple lecteur réseau jusqu’à 528 To. Impressionnant ! BlueArc propose quant à lui Titan 2000, des appliances NAS qui combinent des technologies d’accélération hardware à des solutions de stockage tierces et de la virtualisation NAS. Une combinaison qui, si l’on y ajoute l’iSCSI, la réplication et WORM, tend à classer les appliances de BlueArc des plates-formes NAS parmi les plus performantes du marché. Dire que certains analystes affirment que l’époque des start-ups est révolue !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur