Stockage : NetApp renforce son offre hardware et software

Réseaux

La famille NetApp s’agrandit d’une nouvelle ligne de systèmes FAS (fabric-attached storage) et simplifie son offre de logiciels

NetApp repart à l’assaut du stockage dans les datacenters avec ses systèmes FAS ‘

fabric-attached storage‘ de premier et second niveau FAS6000. L’objectif du fabricant est double, réduire le coût de ses solutions en augmentant le niveau de performance par la capacité d’adaptation aux datacenters, la productivité, la haute disponibilité et la flexibilité. La réponse à ces attentes des entreprises s’appelle NetApp FAS6030 et FAS6070 sous OS Data Ontap 7.2, pouvant gérer jusqu’à 1000 disques pour une capacité de 420 ou 504 Tera octets, jusqu’à 16 ports Fibre Channel, et basée sur une architecture, des outils et des processus communs. Les avantages apportés par une architecture unique sont multiples : la capacité de récupération des données est réduite à quelques minutes, de même que la provision du stockage, des serveurs et des bases de données. Et le coût de possession et de consolidation pour les grosses applications s’en trouve réduit. Autre avantage, avec le support du 4 Gigabits, le provisioning et la récupération de données sur le SAN (storage area network) sont presque instantanés. Sans oublier l’aspect modulaire des solutions, SAN et NAS unifiés, et la simplicité de l’upgrade (mise à jour). Enfin, la série FAS6000 bénéficie de FlexShare, un nouveau standard intégré dans le système d’exploitation Data Ontap 7G, qui gère les priorités critiques et les performances du contrôleur de stockage. Une famille de logiciels simplifiée et intégrée Autre annonce majeure de NetApp, l’éditeur s’est lancé dans la simplification de son offre de logiciels à travers plusieurs suites logicielles. La gestion des données dans des environnements hétérogènes se fait de plus en plus complexe, et avec une offre NetApp de plus de 40 logiciels, il est difficile de s’y retrouver? Dans le même temps, la fonction ‘helpdesk‘ des administrateurs vers les autres administrateurs s’amplifie, et il devient nécessaire de fournir des outils aux administrateurs des serveurs, d’autant que leurs données résident sur des disques qui font partie du système de stockage physique. Avec NetApp Manageability Software Family, l’éditeur change son approche au profit de l’IDM, ‘integrated data management‘, destinée à apporter une vision de l’administration de données selon une vision professionnelle. Cette nouvelle approche sépare la gestion des données de la gestion du stockage physique afin d’intégrer cette dernière dans les applications et le workflow. La stratégie software de NetApp se décline donc désormais en quatre suites logicielles : – Application Suite, sauvegarde, restauration, récupération et clonage de la production de données d’applications critiques, avec SnapManager pour SQL Server, Oracle et Microsoft Exchange. – Server Suite, une alternative à la gestion manuelle des serveurs pour le mapping, la gestion et la migration des données, avec SnapDrive pour Windows et Unix, et un ApplianceWAtch. – Data Suite, une vision logique de la gestion de données et des outils de virtualisation des serveurs de fichiers, avec la continuité du business, la gestion de la migration et de la consolidation des données, et VFM (Virtual File Manager). – Storage Suite avec le gestionnaire du SAN, la gestion des ressources de stockage et Operation Manager. Avec cette nouvelle approche du logiciel de stockage, NetApp rappelle la largeur de la couverture de son offre par son architecture unique, avec des outils destinés à simplifier le travail des administrateurs, qu’ils soient réseaux, serveurs ou stockage. En revanche, qu’il s’agisse des FAS6000 ou de NetApp Manageability Software Family, NetApp n’a pas encore fourni de tarifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur