Stockage réseau : Western Digital monte en rack pour les PME

Poste de travailStockage
stockage-reseau-western-digital-rack-pme

Western Digital destine aux PME et division des grands comptes un serveur de stockage au format rack, sur base Intel Atom, d’une capacité maximale de 16 To, orienté préservation des données avec un support des environnements virtuels.

A l’appel des PME et succursales de grands comptes qui ont opté pour une infrastructure de stockage de type rack, Western Digital répond par un serveur NAS dédié : le Sentinel RX4100.

Au format 1U, ce modèle construit en monosocket sur base Intel Atom (bicoeur à 1,8 GHz) se positionne, comme le DX4000 dont il est l’héritier, dans une gamme tarifaire autour des 2000 euros TTC. Avec 4 baies SATA 3 (6 Gbit/s), la capacité maximale de stockage s’élève à 16 To, sur disque dur ou SSD, dans un environnement Windows Storage Server 2008 R2 Essentials.

Résilience et sécurité

Avec l’objectif d’accompagner les entreprises dans la gestion de l’information à l’échelle des petits groupes de travail, en combinant approche multisite et raisonnement en termes de TCO, les travaux se sont portés sur la sécurité plus que les performances. Le Sentinel RX4100 dispose ainsi de plusieurs niveaux de protection RAID et de disques amovibles à chaud.

Il prend également en charge la sauvegarde automatisée – incrémentielle au niveau des blocs – grâce à un outil conçu pour un maximum de 25 clients sous Windows ou Mac OS X. Les fonctionnalités SAN iSCSI permettent l’intégration au sein d’environnements virtuels ; la reprise après incident est simplifiée avec le service de réplication cloud KeepVault, disponible en option et accessible depuis la console d’administration centralisée (les datacenters sont situés aux Etats-Unis).

Passé ses 3 ans de garantie standard, le RX4100 ne s’illustre pas tant par la redondance de ses deux liens Ethernet Gigabit, mais par celle des alimentations (la seconde est néanmoins optionnelle). Western Digital, qui livre des configurations déjà équipées de ses disques durs à haute tolérance de pannes, annonce des débits de 105 Mo/s en écriture, sans donner d’estimation en lecture. Le discours se porte à peine plus sur la connectique, qui comprend tout de même 2 ports USB 3.0 et une interface VGA pour l’administration en local.

Crédit photo : Western Digital

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : Inside Intel !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur