Stockage: Sun banalise son offre “libre' Open Storage

Réseaux

Le constructeur concrétise là encore ses engagements en faveur des systèmes “libres”. Il propose deux  ‘briques’ pour faciliter des développements dans le stockage de données

Déclarer l’ouverture de Solaris à l’univers Open Source, c’est une chose. Le concrétiser en est une autre. Sun Microsystems tient parole et reste logique avec sa stratégie d’ouverture – même si certains diront qu’il s’agit peut-être là d’outils de facilitation pour “inciter à”…

Pour Sun, il s’agit d’une “nouvelle avancée” dans la mise à disposition de son offre ‘Open storage‘: des outils de développement et des services étendus qui viennent renforcer “l’une des communautés Open Source qui connaît la croissance la plus rapide“.

Selon le constructeur, la communauté OpenSolaris dédiée au stockage compterait déjà plus de 3.000 membres et une trentaine de projets, “ce qui démontre que les développeurs et les entreprises préfèrent les alternatives open source aux solutions propriétaires de stockage plus coûteuses“.

Sun présente ce 29 avril deux outils “recettes et guides pratiques” – vidéos et guides en ligne- pour aider les développeurs à “bâtir rapidement et efficacement des systèmes de stockage” :

– construire un serveur de stockage OpenSolaris “en 10 minutes maximum“.

ou comment se familiariser avec les commandes de Solaris destinées aux tâches de gestion des données, comme ZFS, NFS, CIFS et COMSTAR : ( http://developers.sun.com/openstorage/articles/opensolaris_storage_server.html)

.- construire un appareil NAS en quelques étapes, avec OpenSolaris.

( http://blogs.sun.com/icedawn/ )

En outre, qu’il s’agisse d’une migration de données ou d’une architecture ‘open storage‘ sur un système propriétaire, Sun propose également un ensemble de services associés ( http://www.sun.com/service/openstorage ).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur