Stockage: Sun banalise son offre « libre' Open Storage

Réseaux

Le constructeur concrétise là encore ses engagements en faveur des systèmes « libres ». Il propose deux  ‘briques’ pour faciliter des développements dans le stockage de données

Déclarer l’ouverture de Solaris à l’univers Open Source, c’est une chose. Le concrétiser en est une autre. Sun Microsystems tient parole et reste logique avec sa stratégie d’ouverture – même si certains diront qu’il s’agit peut-être là d’outils de facilitation pour « inciter à »…

Pour Sun, il s’agit d’une « nouvelle avancée » dans la mise à disposition de son offre ‘Open storage‘: des outils de développement et des services étendus qui viennent renforcer « l’une des communautés Open Source qui connaît la croissance la plus rapide« .

Selon le constructeur, la communauté OpenSolaris dédiée au stockage compterait déjà plus de 3.000 membres et une trentaine de projets, « ce qui démontre que les développeurs et les entreprises préfèrent les alternatives open source aux solutions propriétaires de stockage plus coûteuses« .

Sun présente ce 29 avril deux outils « recettes et guides pratiques » – vidéos et guides en ligne- pour aider les développeurs à « bâtir rapidement et efficacement des systèmes de stockage » :

– construire un serveur de stockage OpenSolaris « en 10 minutes maximum« .

ou comment se familiariser avec les commandes de Solaris destinées aux tâches de gestion des données, comme ZFS, NFS, CIFS et COMSTAR : ( http://developers.sun.com/openstorage/articles/opensolaris_storage_server.html)

.- construire un appareil NAS en quelques étapes, avec OpenSolaris.

( http://blogs.sun.com/icedawn/ )

En outre, qu’il s’agisse d’une migration de données ou d’une architecture ‘open storage‘ sur un système propriétaire, Sun propose également un ensemble de services associés ( http://www.sun.com/service/openstorage ).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur