Stocks, prix… alerte sur l’industrie des composants

Cloud

Les surstocks de composants atteignent des niveaux inquiétants, les plus élevés depuis plus d’un an. La contrainte de casser les prix pour les écouler pourrait être une bonne nouvelle pour le consommateur, mais c’est surtout une très mauvaise pour l’industrie !

Les stocks de composants (

chips) au second trimestre ont augmenté de 15% chez Intel, 11,9% chez Texas Instruments et 8% chez Altera, trois géants de l’industrie représentatifs du marché. iSuppli Corp, analyste spécialisé, fait le constat que le surplus d’inventaire évalué en juin, c’est-à-dire le stock situé au dessus des besoins de l’industrie ? fabricants, assembleurs, distributeurs et revendeurs ? pour couvrir le marché sans risquer de ruptures, est passé en trois mois de 12 millions de dollars à 827 millions ! Le phénomène est suffisamment important pour que iSuppli place l’industrie en ‘alerte jaune‘. Mais qu’est-ce qui a bien pu arriver ? Le marché, très actif en début d’année, s’est ralenti sur le mois de juin, une tendance inattendue alors qu’au contraire le marché des semi-conducteurs enregistre une progression de 24,4% sur la même période. Ce ralentissement n’explique pas tout cependant. Il faut aussi prendre en compte le stock chez les distributeurs et assembleurs. Ces derniers ont en effet profité de la reprise pour recomposer leurs stocks (lire notre article), une vague d’achats favorable, mais qui se tarit aujourd’hui. Et puis, la reprise tant attendue inquiète, certains professionnels retardent leurs achats, d’autant plus que le second trimestre a été fertile en annonces de nouvelles technologies, dont certaines s’inscrivent en rupture avec les précédentes, ce qui incite encore plus à la prudence. Ajoutez à cela les retards cumulés sur certaines livraisons, les stocks d’anticipation chez certains fabricants à la veille du lancement massif de nouveaux produits, et l’on obtient un surstock de 827 millions de dollars. Rien de bien grave cependant, on se souviendra qu’au premier trimestre 2001, le surstock avait atteint 13 milliards de dollars ! Il n’empêche que pour éliminer ces stocks, l’industrie va devoir casser ses prix, ce qui ne manquera de jouer sur les chiffres d’affaires, donc les marges, les dividendes, les objectifs, et le cours des actions. Le trimestre en cours s’annonce noir pour l’industrie ! Qui cependant devrait se reprendre avant la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur