Stylistic Q702 : Fujitsu met ses tablettes au parfum de Windows 8

Poste de travail
tablette Fujitsu Stylistic Q702

Dans la dernière ligne droite vers Windows 8, Fujitsu gratifie ses tablettes professionnelles d’un clavier détachable. Cap vers des horizons hybrides avec la Stylistic Q702.

Au fait de la relative impopularité de Windows 7 sur les tablettes, Fujitsu a pris son mal en patience. Le groupe high-tech japonais, qui attendait de pied ferme l’arrivée du successeur Windows 8, voit approcher l’échéance et matérialise ses ambitions retrouvées avec la Stylistic Q702.

Tablette dans la lettre, ordinateur portable dans l’esprit, ce terminal hybride articulé autour d’un clavier amovible embarque toujours, pour l’heure, Windows 7 dans sa version professionnelle. Mais la mise à niveau tant escomptée n’est qu’une question de semaines…

En effet, la Q702 a tout pour s’accommoder de Windows 8. Non seulement des processeurs Intel Core bicœurs Ivy Bridge (i3-3217U à 1,8 GHz ou i5-3427U jusqu’à 2,8 GHz en mode turbo, compatible vPro), mais aussi un généreux écran tactile de 11,6 pouces (1366 x 768 points, luminosité à 400 cd/m²) à technologie IPS dont le double digitaliseur distingue la pression digitale du pointage au stylet.

Elle a tout d’un PC

Passé les 4 Go de RAM implémentés en standard (capacité maximale) et un stockage sur SSD mSATA de 64 Go à 256 Go, Fujitsu met l’accent sur l’évolutivité du dispositif. Hormis la 3G/4G LTE bibande disponible en option via une fente pour carte SIM, il est à souligner que le clavier fait office de station d’accueil.

À la connectique de la Q702 (1 USB 2.0, 1 USB 3.0, un HDMI et un lecteur de cartes SDXC jusqu’à 64 Go) s’ajoutent ainsi un port Gigabit Ethernet, une sortie VGA (1920 x 1200 points), deux USB supplémentaires et une batterie 4 cellules qui prolonge l’autonomie de 4h à 9h30. Mais l’ensemble, qui fait déjà son poids avec son châssis renforcé en magnésium (850 grammes pour la seule partie tablette), s’alourdit d’autant et avoisine le kilo et demi.

Fujitsu, qui tire ces valeurs d’un test via BAPCO Mobile Mark 2007 Benchmark, précise toutefois qu’une charge complète nécessite près de quatre heures. En outre, quand bien même le Bluetooth 4.0 est livré par défaut, le Wifi bibande (Intel Centrino ou Atheros) est optionnel. Même constat pour la puce cryptographique Trusted Platform Module, qui permet de stocker au niveau matériel des données sensibles telles des clés de chiffrement.

La sécurité sous tous les angles ?

Le souci d’offrir un haut niveau sécurité transparaît tout de même à travers deux protection physiques, en l’occurrence un verrou Kensington et un lecteur d’empreintes digitales. Plusieurs technologies logicielles s’inscrivent également dans cette logique : protection en écriture du BIOS, traçage des appareils perdus ou volés avec Computrace et désactivation à distance grâce à l’Anti-Theft d’Intel.

Pour 1099 euros HT (quelque 1315 euros TTC), l’écosystème logiciel inclut une version de démonstration de la suite de protection Norton (Symantec), une licence complète de Nero Burning ROM (graveur optique requis) et une flopée d’utilitaires signés Fujitsu.

Une offre comparable à celle de la Q550, une autre Stylistic sous Windows 7 Pro, construite autour d’un écran de 10,1 pouces et munie de Windows 7 Pro. D’un point de vue tarifaire, Fujitsu reste d’ailleurs compétitif. Mais peut-être manque-t-il à sa nouvelle protégée un châssis durci pour l’ouvrir à davantage de secteurs de métier.


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – Windows 8, en images


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur