Succès pour le BIC Phone

Cloud

Le téléphone presque jetable aurait été écoulé à 100.000 exemplaires

Le modèle BIC fonctionne toujours. Lancé il y a quatre mois, le BIC Phone, ce mobile basique vendu sous Blister avec Orange, aurait fait son trou. Selon les Echos, 100.000 exemplaires ont été livrés dans 10.000 points de vente. Il ne s’agit donc pas du nombre réel de combinés écoulés mais l’importance de ces livraisons montre que le concept a trouvé son public.

“Nous sommes en ligne, voire légèrement au-dessus de nos objectifs”, explique au quotidien Billy Salha, le directeur général du pôle rasoirs et chargé du projet mobile.

Succès commercial, le BIC Phone est également un succès d’image pour l’inventeur du briquet jetable. “Au-delà des chiffres de vente, ce lancement a eu un retentissement phénoménal en termes d’images”,poursuit Billy Salha. “Le Bic Phone porte des valeurs de simplicité et de rapport qualité-prix auxquelles adhèrent les consommateurs, surtout en ces temps de crise.”

Pour Orange aussi, le pari est réussi. D’autant plus que le mobile n’est pas vendu dans ses boutiques mais dans les bureaux de tabac, les stations service, les marchands de journaux. Résultat : l’opérateur touche de nouveaux clients.

Face à ce succès, BIC réfléchit à exporter son téléphone et à le faire évoluer à, partir de 2010.

Lancé en août dernier, le BIC Phone un téléphone prêt à l’emploi… mais pas jetable ! Le concept est proche de l’esprit BIC : couleurs acidulées (dont le fameux orange BIC), emballage blister (comme les rasoirs), prix cassé (49 euros) ce mobile se positionne comme un modèle de complément et vise les réfractaires au mobile (comme les seniors). Il est fabriqué par le chinois TCL qui exploite la marque Alcatel Mobile.

En effet, ce BIC phone est d’abord prêt à l’emploi.’Allumez, téléphonez’, dit le slogan. Vendu avec une batterie rechargée, une carte SIM (offre prépayée Orange de 60 minutes, sans engagement), il peut être utilisé dès son achat.

Avec des fonctions ultra-simples (appels et SMS uniquement, on est loin de l’iPhone…), il pourra également séduire les 20% de la population qui ne possède pas de mobile, dont la plupart sont des seniors. Un marché qui intéresse de plus en plus les fabricants comme Bazile Telecom qui a développé un combiné associé à un service dédié.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur