Suite bureautique : bientôt une version d'Apple iWork en ligne?

Logiciels

Apple pourrait à son tour se laisser tenter par les sirène du cloud computing. Cupertino travaillerait à une version en ligne d’iWork.

Les offres de suites bureautiques en ligne pourrait prochainement s’étoffer d’un acteur de poids, celui d’Apple. Gizmodo.fr (site du groupe NetMediaEurope, éditeur de Silicon.fr) rapporte ainsi que le lancement d’« iWork dans le nuage est une (quasi) certitude ».

Une petite annonce passée par Apple le 22 décembre, et révélée par TechCrunch, tend à confirmer les nouvelles ambitions de la firme. En résumé, Cupertino cherche un ingénieur prêt à collaborer au développement d’une application internet riche (RIA) et évolutive au sein de l’équipe d’iWork. Il travaillera dans un domaine qui s’étendra du design au développement, notamment en JavaScript, langage privilégié dans les RIA sous méthodologie Ajax (Asynchronous JavaScript and XML).

Le lancement d’une version cloud computing de la suite bureautique d’Apple lancée en janvier 2005 s’inscrit dans le prolongement des services ouverts avec iWork.com qui permettent de publier, partager et commenter des documents en ligne mais pas de les éditer.

Apple avance donc sur un terrain déjà occupé par Google (avec Docs/Apps), Adobe ( Acrobat.com ) et prochainement Microsoft (avec Office Web ), ainsi que des acteurs alternatif tel que Zoho sans oublier les ambitions de Cisco dans le domaine. Un terrain encombré mais un territoire encore vaste qui permettrait éventuellement à Apple de toucher une clientèle bien plus large que celle des aficionados des Mac.

Apple s’intéresse à la télévision de rattrapage Selon Le Figaro, Apple préparerait une offre de télévision de rattrapage (ou catch-up TV) à partir des programmes des chaînes de télévision américaines depuis sa boutique iTunes Store. L’idée serait de proposer des abonnements à petits prix pour une poignée de programmes, soit la stratégie inverse des bouquets de chaînes impossible à consommer dans leur intégralité pour un tarif conséquent. Une sorte de télévision à la carte en quelque sorte. Cette offre permettrait à Apple de raccourcir les délais de rediffusion des contenus imposé par les éditeurs et complèterait ainsi son offre de téléchargement audiovisuelle.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur