Suivre ses enfants à la trace grâce au SMS

Régulations

C’est le rêve de tout parent qui se réalise… mais le service n’est pour l’instant disponible qu’en Grande-Bretagne

Les parents britanniques, inquiets pour leur progéniture (les enlèvements d’enfants se sont multipliés dans le pays), ont désormais à leur disposition un outil imparable pour les suivre à la trace en toute discrétion : le SMS.

Une petite société britannique, ChildLocate, a en effet lancé début octobre ce nouveau service qui permet aux parents de localiser en temps réel -avec une précision maximum de 50 mètres en ville, moindre à la campagne- l’endroit où se trouve leur enfant, à condition que celui-ci ait allumé son téléphone portable. Avec un ordinateur, les parents peuvent aller sur le site de ChildLocate et, avec un code personnel, avoir accès à une carte de la ville marquée d’un cercle qui indique la zone où se trouve leur enfant. S’ils sont eux-mêmes en déplacement, les parents appellent la société depuis leur propre téléphone portable, tapent leur code sur le clavier et reçoivent quelques instants plus tard un message court localisant leur enfant. Une surveillance totale en somme… Respectueux des libertés de l’enfant? Le système de ChildLocate est donc très discret. L’enfant n’entend aucune sonnerie quand ses parents cherchent à le localiser, il est régulièrement informé de l’identité des personnes qui possèdent le code donnant accès à sa localisation et peut à tout moment désactiver le système. “Nous ne voulons pas que les enfants puissent être localisés sans le savoir, souligne John Magnusson, directeur de l’entreprise. “L’enfant doit être d’accord”. Peut-être. Mais s’il désactive le système, les parents seront aussitôt informés par un message court sur leur téléphone portable. Ils peuvent alors commencer à chercher où il se trouve. Le service leur donnera la dernière localisation connue de l’enfant avant qu’il désactive le système. L’abonnement mensuel au service coûte 9,99 livres sterling (environ 15 euros). Pour ce prix, les parents peuvent consulter le service 10 fois. Toute consultation supplémentaire est facturée 30 pence (45 centimes d’euros).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur