Sun a trouvé un nouvel allié anti-Microsoft : la Chine!

Régulations

Sun Microsystems signe un accord stratégique avec le gouvernement chinois: de quoi relancer l’Open Source ‘propriétaire’ et déplacer l’affrontement avec Microsoft sur le sol chinois

L’accord passé par Sun Microsystems avec le gouvernement chinois est stratégique pour le redéploiement de l’éditeur à l’international. Sun va fournir 500.000 copies de Java Desktop à China Standard Software, l’organisme gouvernemental chinois chargé de développer un système d’exploitation spécifique à la Chine.

Selon Scott McNealy, Sun ambitionne de distribuer 200 millions de copies de son système ouvert en Chine. Le président de Sun compte attirer les nations à la recherche d’un système d’exploitation ouvert, sécurisé et financièrement abordable, autour de son programme de partenariats. Sun profite en particulier de la position critique de Microsoft en Asie, et de la volonté de certains gouvernements de se démarquer de l’éditeur et d’accéder à des solutions économiques. Selon McNealy, Microsoft Office proposé au prix moyen de 400 dollars ne peut pas suivre la licence Java Desktop System, qui comprend Star Office 7, proposée à 50 dollars. “Ceci fait de nous le numéro 1 planétaire des fournisseurs d’environnement Linux” Tu ne changeras donc jamais, Scott? Et avec stratégie Microsoft va-t-il répondre? Vers le boycott?

Cet accord entre Sun et le gouvernement chinois est un pavé dans la mare pour Bill Gates et ses équipes. Depuis quelques mois, toutes les initiatives prises ou annoncées en Asie -Japon compris!- visent à isoler Microsoft, voire à l’ignorer purement et simplement. A ce rythme, si rien n’est fait diplomatiquement, on va de facto vers une forme de boycott de Windows! Car il semble, que jusqu’ici le géant mondial du logiciel n’ait choisi que la dénonciation ou processus victimaire. Est-ce la meilleure voie face à l’Empire du milieu?

P.M.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur