Sun annonce une nouvelle vague de 3000 licenciements

Cloud

En attendant d’être intégré à Oracle, Sun Microsystems annonce une nouvelle vague de suppressions d’emplois. Trois mille postes sont concernés.

Alors que l’acquisition de Sun Microsystems par Oracle pour 7,4 milliards de dollars reste suspendue aux décisions de la Commission européenne, l’entreprise cofondée par Scott McNealy prévoit de licencier 3000 salariés. Soit 10 % environ des effectifs.

L’opération devrait coûter entre 75 et 125 millions de dollars à Sun en frais de licenciements. Un moindre mal face aux pertes financières qu’accuse Sun en attendant sa consolidation avec Oracle. Lequel a cependant confirmé ses engagements dans l’avenir de Sun.

Il n’en reste pas moins que cette nouvelle vague de licenciements s’ajoute aux 5 à 6000 précédemment annoncés en novembre 2008 par l’entreprise californienne. De son côté, le cabinet Sanford C. Bernstein estimait que la fusion Oracle-Sun passerait par une suppression d’emplois comprise entre 5500 et 10 000 postes. L’annonce du jour de 3000 licenciement participe probablement à cette future restructuration, apparemment inévitable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur