Sun annonce une perte de 1,7 milliard de dollars

Cloud

Les craintes du fabricant se sont cruellement vérifiées

Le fabricant américain Sun Microsystems subit les avaries de la crise. Dès le mois d’octobre, le constructeur avait mis en garde et annonçait des pertes trimestrielles. Ses prévisions se confirment. En pire.

A la fin du premier trimestre de son exercice fiscal 2009, clos au mois de septembre dernier, le constructeur affiche un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars, un chiffre en baisse de 7% par rapport à l’année précédente, à trimestre comparable.

Sur une base GAAP, le groupe présente pour son premier trimestre, une perte nette 1,67 milliard de dollars, soit 2,24 dollars par action diluée. Au premier trimestre de l’année 2008, le constructeur revendiquait un bénéfice net de 89 millions de dollars, soit 0,10 dollar par action diluée.

Cette perte prouve que le groupe souffre des réductions des dépenses des entreprises mais aussi continue à payer le rachat à prix fort (4,1 milliards de dollars) de StorageTech.

La marge brute du groupe s’inscrit également en repli. Le groupe confronté à une baisse de 8,3 points, doit se contenter d’un résultat très légèrement supérieur à 40%.

Malgré cette avalanche de mauvais résultats, Jonathan Schwartz, le p-dg de Sun tient à rester optimiste. “Grâce à notre trésorerie et un marché de plus en plus tourné vers les innovationsopen source (…), nous pensons que Sun apparaît bien positionné pour supporter le ralentissement et devenir le plus de grand bénéficiaire de l’open sourceaussi bien dans les systèmes que dans les logiciels“.

Les prochains mois s’annoncent tout aussi problématiques. Les Etats-Unis, où Sun réalisent 40% de ses ventes, sont crispés par la crise. Le salut pourrait provenir d’une part des pays émergents où Sun revendique une croissance de 12%, mais également découler d’un succès dans la vente de ses systèmes Solaris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur