Sun avertit d'une passe difficile, surtout aux US

Logiciels

Le géant des SparcStations et des serveurs critiques annonce une fin d’année fiscale délicate. Sa marge a fondu de 73%

Avec un contexte économique maussade aux Etats-Unis, Sun Microsystems a fait savoir ce 1er août que ses chiffres trimestriels ne sont pas mirobolants. Le constructeur prévoit déjà un recul de 73% de sa marge. Sa cotation en bourse a aussitôt perdu 12%, passant sous la barre des 10 dollars à 9,32$.

Au terme de son 4è trimestre fiscal, au 30 juin, les ventes de Sun ont légèrement reculé de 1,4% à 3,8 milliards (contre 3,84 milliards, l’an passé). Et le résultat net s’est élevé à 88 millions de dollars, contre 329 millions l’an passé, même période.

Sun termine son année fiscale à 13,88 milliards de dollars, soit une très légère progression de 1%. Son résultat net annuel est de 403 millions de dollars, en recul de 14,8% par rapport à l’an dernier.

Dans une communication aux analystes, Jonathan Schwartz, dg, a souligné: “Il ne fait aucun doute que le contexte macro-économique des Etats-Unis a empêché notre capacité à croître dans les produits du haut de gamme“.

Vu les retombées de la crise des “subprimes”, le recul des ventes serait particulièrement sensible dans le secteur de la finance, l’un des bastions de Sun.

Dans ses lignes de produits à plus large volume, Sun souffre également de la concurrence de serveurs dotés de processeurs Intel et AMD. Les retards subis par AMD sur ses nouveaux processeurs multi-coeurs auraient eu un impact particulièrement sensible.

En revanche, la bonne nouvelle vient des ventes de serveurs à base de processeurs UltraSparc Niagara: elles se portent particulièrement bien. Et l’autre filon le plus prometteur est celui des solutions de stockage de données (“Open Storage“).

A noter que Sun réalise 40% de ses ventes aux Etats-Unis et notamment auprès des milieux financiers, des opérateurs télécoms et du secteur public.

Les dirigeants restent très prudents sur les tout prochains trimestres. Ils ne voient pas de reprise mais au contraire un risque de recul des ventes, à cause, toujours, d’un tassement du marché américain.

Dans ce contexte, Sun confirme ses réductions d’effectifs annoncées en mai (-7%) , conduisant à un total de 33.000 employés, contre 34.900 au printemps 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur