Sun bénéficiaire, mais les ventes ne décollent pas !

Cloud

Pour son deuxième trimestre fiscal, Sun Microsystems publie un bénéfice net marginal? Encourageant, malgré un chiffre d’affaire en baisse

Le lancement de la gamme des serveurs sur processeurs Opteron d’AMD ne semble pas avoir apporté dans l’immédiat les résultats escomptés par Sun Mycrosystems. A moins que la tarification plus proche de l’entrée de gamme de ces produits n’en limite la portée effective en terme de chiffre d’affaires et de marge.

Pour son deuxième trimestre fiscal, Sun fait état d’un chiffre d’affaires de 2,843 milliards de dollars, inférieur aux attentes et en baisse de 1,6% par rapport à l’exercice précédant. En revanche, même si ce résultat déçoit, Sun s’attache à maintenir sa rentabilité, et enregistre un bénéfice net, certes marginal mais réel, de 19 millions de dollars, soit 1 cent par action. C’est le troisième trimestre consécutif bénéficiaire pour le fabricant. Hors exceptionnel, le bénéfice du groupe s’inscrit à 28 millions de dollars, contre une perte de 99 millions un an plus tôt. Et la marge brute du groupe a progressé d’un demi point, à 42,3%. Scott McNealy a tenu à souligner la pertinence de la nouvelle politique de la firme, qui refond son offre autour d’une stratégie plus globale associant les serveurs, le stockage, les logiciels et les services. Mais Sun souffre des errements de sa politique, initiés durant ces dernières années par ce même McNealy. Trop liée à des niches de marchés comme les finances ou les télécoms. Trop fidèle à des technologies coûteuses qui peinent à se renouveler, comme Spark ou Solaris. Trop tardive à adopter les tendances du marché, comme Linux et les serveurs x86 ! Il reste un sacré chemin à parcourir avant de revenir au niveau de l’éphémère gloire passée ! A environ 4,50 dollars au Nasdaq aujourd’hui, le titre pesait 64 dollars en 2000 !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur