Sun casse les prix, et confirme Linux

Régulations

Confronté à des difficultés, le groupe lance une vaste offensive commerciale sur les serveurs sous Solaris et Linux

Afin de renouer avec une gloire passée, Sun Microsystems a décidé de passer à l’attaque. Principal axe de cette offensive: les prix des serveurs en entrée de gamme.

Le groupe annonce ainsi le lancement de deux modèles d’entrée de gamme, qui sont, selon lui, de 30% à 50% moins cher que ceux des concurrents Dell, Hewlett-Packard et IBM. Les Sun Fire V60x et V65x viennent compléter la gamme de serveurs x86 du fabricant californien. Ils seront proposés en plusieurs versions, équipés de la plate-forme d’exploitation maison Solaris x86 ou du logiciel Linux de Red Hat doublé de la dernière version du langage de programmation universel Java. Le pari Linux C’est surtout grâce à Linux que Sun espère redresser la barre. Avec ce système d’exploitation, le constructeur envisage de séduire le marché des PME, segment pour l’instant dominé par Windows. Grâce à un accord avec Red Hat, principal distributeur de Linux, Sun pourra diversifier son offre (de matériel et logiciels) avec cette plate-forme pour professionnels. Cette nouvelle stratégie sera-t-elle suffisante? La réponse se fera un peu attendre car le groupe reste fragile malgré son récent retour à la profitabilité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur