Sun : dans le secret des serveurs Galaxy

Régulations

Sun Microsystems est attendu sur sa prochaine génération de serveurs Opteron, nom de code Galaxy. Notre confrère The Register lève un partie du secret qui entoure le futur immédiat du constructeur

Elément essentiel de la stratégie de Sun, les serveurs d’entrée de gamme AMD font l’objet de toutes les attentions pour la rentrée. Ils signent en effet le retour de Andy Bechtolsheim au sein de la société dont il a été l’un des co-fondateurs.

Sun a en effet racheté en 2004 Kealia, la start-up spécialisée dans le design d’architectures basées sur AMD, et dont les derniers travaux vont enfin être révélés? Le 12 septembre prochain, Jonathan Schwartz, le président de Sun, devrait révéler les nouveaux serveurs basés sur la technologie ‘Opteron dual core’ d’AMD. Des ‘boîtes’ dont l’objectif est de relancer le business du ‘hardware’ pour Sun et de lui apporter une place d’acteur de premier plan sur le marché des serveurs x86. Notre confrère britannique The Register a pu obtenir quelques renseignement sur cette nouvelle gamme, dont le nom encore en négociation pourrait être X Series (à moins que ce ne soit que le nom de code interne?). Les nouveaux serveurs devraient tout d’abord reprendre le châssis des futurs systèmes Niagara. Mais l’apport de Bechtolsheim viendrait de l’architecture de disposition des composants qui simplifierait leur remplacement. Les disques, par exemple, pourront être extraits et remplacés directement à partir de la façade du serveur, sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir le boîtier. Les alimentations pourront être tirées de l’arrière. Et les ventilateurs seront accessibles en tirant le serveur hors de sa boîte de 10 pouces environ (25cm). Les premiers systèmes annoncés seront en une ou deux baies (1U ou 2U and 2 sockets) pour ces processeurs ‘Opteron dual core’. Disponibilité: vers la fin septembre ou en octobre. Sun devrait également révéler quelques détails sur un modèle 4 baies (4U et 8 sockets) qui ne devrait pas être disponible avant 2006. En revanche, Sun aura fort à faire face à des concurrents comme IBM, HP ou Dell, dont il devra affronter les technologies Xeon d’Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur