Sun et Fujitsu dévoilent un Sparc64 quadricœur

Cloud

Il est puissant et consomme relativement peu d’énergie

Le Sparc64 VI de Fujitsu est un processeur offrant une fréquence de fonctionnement maximale de 2,4 GHz, avec deux cœurs physiques (quatre logiques). Le tout est gravé en 90 nm pour une consommation d’environ 120 W.

La compagnie lance aujourd’hui son successeur, le Sparc64 VII. Ce composant gravé en 65 nm dispose de quatre cœurs physiques (huit logiques) et pourra fonctionner à des fréquences supérieures à 2,7 GHz. Ses performances sont en hausse de 80% face au Sparc64 VI. Il intègre également 5 Mo à 6 Mo de mémoire cache, suivant les modèles. La consommation passe à 135 W (+12,5%), soit une baisse de 44% par cœur.

Fujitsu adopte une stratégie différente de Sun Microsystems, qui préfère la multiplication des cœurs à l’augmentation de la fréquence. L’UltraSparc T1 ne fonctionne ainsi qu’à 1,4 GHz, pour huit cœurs physiques et 32 cœurs logiques. Sparc64 et UltraSparc ne sont donc pas des produits concurrents. Le Sparc64 est habituellement utilisé sur le marché des serveurs haute disponibilité (en particulier grâce à ses caches à correction d’erreur).

Ce nouveau processeur sera disponible sur les serveurs Sparc Enterprise suivants :

M4000 : maximum de 4 Sparc64 VII cadencés à 2,4 GHz (5 Mo de cache) ;

M5000 : maximum de 8 Sparc64 VII cadencés à 2,4 GHz (5 Mo de cache) ;

M8000 : maximum de 16 Sparc64 VII cadencés à 2,52 GHz (6 Mo de cache) ;

– et M9000 : maximum de 64 Sparc64 VII cadencés à 2,52 GHz (6 Mo de cache).

Notez que les Sparc Enterprise sont disponibles aussi bien chez Fujitsu que Sun, cette gamme étant commune aux deux compagnies.

fujtsusparcenterprisem9000.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur