Sun et Fujitsu mettent à jour leur serveur SPARC Enterprise M3000

Réseaux

L’intégration d’un processeur et de mémoire plus rapides permet de faire bondir les performances du serveur SPARC Enterprise M3000 de près de 23 %.

Le serveur SPARC Enterprise M3000 monte en puissance, avec l’intégration d’un nouveau processeur, le SPARC64 VII cadencé à 2,75 GHz. Cette puce de Sun Microsystems est gravée en 65 nm et comprend 5 Mo de mémoire cache ECC. Le SPARC Enterprise M3000 dispose également de modules mémoire plus rapides. Ces deux avancées permettent d’augmenter les performances de près de 23 %.

« Oracle se félicite de la sortie de cette version améliorée du serveur SPARC Enterprise M3000, qui est un exemple représentatif de la collaboration initiée il y a plus de vingt ans entre Fujitsu et Sun Microsystems », commente Andy Mendelsohn, vice-président senior des technologies de bases de données serveur chez Oracle.

Le SPARC Enterprise M3000 est un serveur au format 2U, qui intègre quatre ports Ethernet Gigabit, ainsi qu’un maximum de 64 Go de mémoire vive et de quatre disques durs SAS de 300 Go. Une offre performante, mais aussi économe en énergie, puisque ce produit est conçu pour ne pas consommer plus de 505 W. Ce serveur pourra être livré avec un processeur bicœur (4 threads) ou quadricœur (8 threads). Notez qu’il fonctionne sous Solaris 10. La base de données Oracle 11g Release 2 est bien entendu compatible avec cette offre.

Ce produit est actuellement listé chez Sun Microsystems au prix de base de 13 100 euros HT. Vous le retrouverez toutefois également au sein du catalogue de Fujitsu.

sparcenterprisem30000.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur