Sun et le stockage : à la recherche d’une cohérence

Réseaux

Après le rachat de Storagetek, Sun élabore sa stratégie. Objectif : faire du stockage un moteur de profit, dixit James Whitemore, VP Marketing Data Management du groupe

Le stockage est très important pour Sun pour le futur.” Dans le stockage, Sun Microsystems a régulièrement fait évoluer ses gammes par la croissance externe, nous rappelle James Whitemore, vice-président Marketing Data Management du groupe. Mais Storagetek, le spécialiste du stockage sur bande, acquis l’an passé, est de loin le plus gros morceau que Sun ait jamais eu à avaler. Depuis cette acquisition, la stratégie de Sun sur le stockage restait plutôt ambiguë, et méritait au moins que l’on fasse le point, d’autant que Sun s’apprête à lancer, à Washington début mai, des annonces qu’il affirme particulièrement importantes. Pourquoi avoir acquis Storagetek ? La question mérite d’être posée. Certes le groupe est le leader mondial incontesté de la sauvegarde sur bande, mais avec l’évolution du marché vers le disque, Sun ne s’est-il pas offert un acteur déclinant ? “Notre intérêt pour Storagetek porte moins sur les produits ou les technologies que sur la capacité à exécuter“. En adoptant un focus sur le stockage, Sun s’est donc offert une force de vente et ses ‘grands’ clients, mais aussi un support, de la maintenance et du service. D’un côté, le dernier dinosaure de l’informatique séduit et cherche à capter la communauté du développement et des données avec Java et Solaris. D’un autre côté, “Avec IBM, nous sommes les seuls à proposer un portfolio aussi étendu sur le software et le hardware. Nous voulons impliquer Sun dans le développement d’applications de stockage, avec notre choix du logiciel libre.” “La sauvegarde sur bande est la dernière ligne essentielle pour la conservation des données. Avec Storagetek, Sun s’invite à la table et ouvre son portfolio. Ce que nous accompagnions de développements importants sur le software afin d’étendre notre capacité à gérer des environnements complexes, à intégrer les applicatifs en place et à placer le ‘file system’ dans le back end.” Pour bien comprendre la stratégie de Sun, il faut rappeler que la compagnie cible en priorité les grands comptes. Sun France par exemple réalise 80 % de son résultat sur les 20 premiers clients IT du marché français. Le positionnement de Storagetek sur ce même marché correspond bien et vient compléter la stratégie de Sun. C’est pourquoi le discours de ses concurrents sur l’entrée de gamme et les PME ne concerne pas la division stockage de Sun. En revanche, au moment où le NAS va s’imposer sur le marché, en intégrant les équipes de Storagetek, Sun va pouvoir affronter les EMC ou NetApp, mais surtout disposer d’un catalogue qui pourra cohabiter avec ces derniers. Et en affirmant : “Il est valorisant de voir cette compagnie se concentrer sur le stockage“, James Whitemore confirme que le stockage est bien devenu le moteur de profits (profit engine) de Sun. De là, à conclure que la vente en volume de serveurs à marge réduite et que les logiciels en open source ne sont plus rentables pour Sun, il n’y a qu’un pas, que notre interlocuteur ne franchira pas ! Notre anticipation sur les annonces de mai

James Whitmore n’a rien voulu révéler des annonces qui seront faites à Washington début mai. Nous pouvons cependant donner quelques orientations, sans autre précision. La manifestation devrait tout d’abord confirmer que Storagetek est désormais une marque stratégique du groupe, avec ‘Sun‘, bien évidemment, ainsi que ‘Java‘ et ‘Solaris‘. L’ensemble des activités stockage du groupe sera donc désormais regroupé sous une enseigne unique, ‘Storagetek‘. La manifestation devrait aussi être l’occasion de confirmer l’intégration complète de Storagetek dans les structures de Sun Microsystems. L’intégration serait à ce jour d’environ 80 %, finalisée aux US, en retard dans certains pays comme la France. Quant au coeur ‘technique’ de l’annonce, il devrait tourner sur Intellistore, la solution logicielle de Storagetek remise au goût du jour de Sun, qui aurait largement étendu son contenu avec de nouveaux algorithmes, de l”Identity Management‘, un ‘policy engine‘, du ‘data path‘, des services, de réplication par exemple, etc. Tout cela réuni dans une suite logicielle sous Solaris. “Avec Intellistore, nous allons démontrer qu’il n’y a pas que le Centera (EMC) sur le marché.” Avec une telle réflexion, on peut affirmer que quel que soit l’annonce faite par Sun, le géant de l’industrie positionnera sa stratégie stockage hardware / software / service en plate-forme incontournable du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur