Sun innove dans la virtualisation avec xVM VirtualBox 2.0

Logiciels

Sun Microsystems ajoute des fonctionnalités essentielles à son outil de virtualisation

Fort de plus de 6,5 millions de téléchargements, xVM VirtualBox de Sun Microsystems est un outil de virtualisation open source très populaire. La nouvelle version 2.0 de ce logiciel introduit diverses fonctionnalités majeures.

Les systèmes d’exploitation 64 bits (Windows Vista, Linux, etc.) sont dorénavant supportés… une avancée très importante. En toute logique, le système d’exploitation hôte devra, lui aussi, être de type 64 bits. Comme déjà signalé, l’interface graphique a été améliorée. Elle passe de Qt3 à Qt4. Les utilisateurs de Mac OS X Leopard (10.5) profiteront également de la présence d’une interface graphique native.

Diverses améliorations apparaissent. VirtualBox 2.0 gère le Nested Paging, présent dans les derniers processeurs d’AMD, lequel accélère les accès mémoire d’environ 30%. Le support du Serial Ata est également plus efficace : la gestion du NCQ (Native command queuing)permet d’accélérer sensiblement les accès disques (lorsqu’il ne s’agit pas d’images virtuelles). Enfin, de nouveaux outils permettent de surveiller les performances et les ressources consommées par les systèmes émulés.

D’autres fonctions sont plus « enfouies», mais pourtant très importantes. VirtualBox 2.0 supporte ainsi les images de disques durs au format VHD. Ceci permettra de réutiliser directement les images issues de Virtual PC ou Virtual Server (de Microsoft). De plus, un kit de développement permettra de créer des composants additionnels en Python (sous Linux et Solaris). Il reste à espérer que Sun Microsystems portera ce SDK pour Windows et Mac OS X.

Les versions classiques et open source de VirtualBox 2.0 sont téléchargeables à cette adresse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur