Sun intègre la technologie 'flash SSD' à ses serveurs

Réseaux

L’offre SSD de la compagnie se décline en deux gammes : des disques ‘classiques’ et des modules compacts hybrides

Sun Microsystems propose d’intégrer des disques Flash à ses serveurs SPARC et x86. Cette offre est valable aussi bien pour les machines classiques que les serveurs lame. Au menu, c’est l’assurance d’un temps de réponse 65x plus rapide, d’un débit doublé et d’une réduction de la consommation électrique estimée à 38 %.

La capacité des disques Flash Sun est aujourd’hui de 32 Go, avec des débits en lecture et en écriture de respectivement 250 Mo/s et 170 Mo/s. La consommation maximale s’établit à 2,5 W, pour seulement 100 mW lorsque le volume est au repos. Enfin, ces SSD (Solid State Drive) sont garantis pour trois ans de fonctionnement continu, soit un minimum effectif d’environ cinq années de vie.

La compagnie précise que ces valeurs sont obtenues lorsque les disques sont utilisés en conjonction avec Solaris/OpenSolaris et le système de fichiers ZFS. En y regardant de plus près, ces unités sont en fait des Intel X25-E, ici facturées 1.199 dollars, soit environ 935 euros HT (ouch !).

Sun présente également le module Open Flash. Nous ne pouvons plus parler ici de disque Flash, puisque ce produit se présente sous une forme similaire à celle des barrettes mémoire des ordinateurs portable. La compacité est ainsi au rendez-vous. L’interface est de type SATA ou SAS. Ce module performant propose une capacité de 24 Go. Il est épaulé par une mémoire cache de 64 Mo.

Enfin, le logiciel Sun Flash Analyser permettra d’optimiser les performances des serveurs utilisant de la technologie Flash. Ce produit fonctionne sous Solaris, Windows et Linux et pourra être téléchargé sans frais à cette adresse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur