Sun lance 2 serveurs Sparc Enterprise à 4 et 8 coeurs (UltraSparc T2 Plus)

Réseaux

  Le constructeur commercialise deux serveurs, moyen de gamme, basés sur le nouveau processeur UltraSPARC T2 Plus -nom de code “Victoria Falls”, successeur du T1 et du T2 (Niagara et Niagara 2), à un prix “promo” de -45% ! 

Sun continue de s’accrocher aux processeurs UltraSPARC, que l’on a cru menacés dans la crise du début des années 2000, en raison des investissements colossaux que ces développements requièrent – au point que parmi les options possibles, il a été conclu de faire fabriquer les futurs modèles 45 nanos à Taïwan chez TSMC et non plus chez Texas Instruments…

En 2005, le modèle UltraSparc T1, qui fut l’un des tout premiers sinon le premier processeur “CMT” (chip multi-threaded: plusieurs fils d’instructions différents dans les mêmes cycles-horloge de traitement, ou traitement parallèle).

Quand l’industrie des microprocesseurs continuait de pousser la fréquence d’horloge (accélérer) jusqu’à des 4 GHz voire plus, avec en conséquence un dégagement de chaleur et une consommation électrique importante, la limite de la physique était atteinte. Sun avait déjà choisi de distribuer la technique ‘multithreading‘ par autant de “coeurs” que possible.

Sun était arrivé à produire un processeur consommant 68 watts avec 8 coeurs traitant chacun 4 ‘threads’.

Avec la génération suivante, dite T2, il a été possible de parvenir à 8 ‘threads’ par coeur avec une consommation d’énergie à peine supérieure.

Belle revanche pour le tonitruant p-dg de la firme, Scott Mc Nealy, qui a tenu tête à nombre d’analystes bien défaitistes à l’époque, et qui a su s’appuyer sur son alliance avec le géant japonais Fujitsu -lequel continue de le soutenir, puisqu’il reprend cette même annonce à son compte.

Le fait est que les premiers serveurs équipés de ces processeurs ‘CMT’ UltraSPARC T2 plus s’illustrent dans des “benchmarks” grâce à leurs performances, leur faible consommation d’énergie.

Des benchmarks démontrent qu’avec le ‘multithreading’,un seul serveur SPARC Enterprise T5240 peut supporter plus de 4.000 utilisateurs SAP SD (Sales & Distribution).

Avec Lotus Notes, le système peut supporter jusqu’à 65.000 utilisateurs (“soit cinq fois le ratio prix/performances d’un serveur HP 480c”).

Cette génération T2 Plus a, en effet, pour point fort de supporter des architectures ‘dual socket‘ (double jeu de connecteurs physiques) pour accueillir deux processeurs sur la même carte mère.

Ainsi, on peut configurer des serveurs supportant jusqu’à 128 ‘threads’, avec des ratios record entre performances, consommation électrique et dissipation de chaleur“, explique Jean-Yves Pronier, directeur marketing produits de Sun Microsystems France.

Sur ces fondamentaux, deux nouveaux modèles S Enterprise sont annoncés disponibles ce 9 avril:

– le SPARC Enterprise T5140, de dimension très mince (1 ‘U’), est doté de 2 processeurs UltraSPARC T2 Plus (à 1,2 GHz), avec 4 à 8 coeurs, d’une mémoire de 8 Go et de 2 disques de 146 Go (capacité allant jusqu’à 8 disques), double alimentation de 720 W. La configuration de base, livrée avec Solaris 10 et Java Enterprise System, commence à 11.900 euros. Il est proposé en 4 configurations possibles, jusqu’à 31.400 euros.

11932.jpg

– le SPARC Enterprise T5240 (dimension 2 ‘U’) intègre également 2 processeurs UltraSPARC T2 Plus (à 1,2 ou 1,4 GHz), avec 6 ou 8 coeurs et une mémoire de 8, 32 ou 64 Go, 2 disques de 146 Go (capacité de 8 ou 16 disques). Il existe en 5 configurations, entre 14.300 et 40.600 euros.

11889.jpg

La virtualisation incluse

Ces serveurs bénéficient des capacités de virtualisation inhérentes au système Solaris 10, lequel permet de créer des “domaines logiques” (“LDOM“) ou machines virtuelles par “thread“: jusqu’à 128 avec une configuration à 8 coeurs.

Par ailleurs, un dispositif particulier permet d’utiliser des applications Solaris 8 ou 9 “au dessus” de Solaris 10, en créant un environnement virtuel grâce au concept des “containers” spécifique à Sun.

Avec ces fonctionnalités, ce sont des serveurs de moyenne gamme qui peuvent supporter des applications très lourdes, qui consomment peu et permettent de virtualiser sans coût additionnel“, souligne Jean-Yves Pronier.

A noter que pour leur lancement, Sun a imaginé une offre “try & buy“: on fait son choix en ligne sur le site web de Sun, on réserve une machine qui est envoyée pour 2 mois avec une assistance technique, sans engagement, et sans coût ! Et jusqu’au 30 juin, un discount de 45% s’y ajoute!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur