Sun : les nouveaux monstres Unix

Régulations

Sur la gamme des serveurs très haut de gamme Unix à 1 million de dollars, IBM devra compter avec les serveurs Sun Fire E2OK et E25K en UltraSparc IV+

Sun Microsystems commence à livrer ses serveurs Unix très haut de gamme Sun Fire E2OK et E25K, équipé du nouveau chip UltraSparc IV+ à 1,5ghz en 90 nanomètres.

La migration des UltraSparc III et IV va pouvoir commencer, d’autant que les gains de performances à consommation égale sont des plus sensibles. Sur le marché des serveurs Unix, avec ses modèles 36 et 72 voies, Sun dispose de nombreux arguments pour séduire les utilisateurs, mais aussi pour affronter IBM. En particulier, les serveurs Sun UltraSparc sont réputés pour leur capacité à exploiter différentes générations de processeurs et de vitesses d’horloge sur un même serveur, ainsi que pour leur facilité de remplacement à chaud. On rappellera aussi que les processeurs UltraSparc étaient multicore (plusieurs c?urs sur un même processeur) bien avant qu’AMD et Intel ne commencent à s’affronter sur cette technologie. Ainsi, sur un Sun Fire E25K, Sun peut aligner en simultané jusqu’à 72 processeurs UltraSparc IV+ pour 144 threads avec jusqu’à 576Go de mémoire. Et 72 slots PCI pour le déploiement de bases de données. A ce niveau de performances, même IBM avec ses composants Power5+, a du mal à s’aligner ! Certes les Power 4 et Power 5 ont permis à Big Blue de grignoter des parts de marché à HP et Sun, Mais il faudra sans soute attendre le milieu de l’année 2006 pour voir apparaître un système comparable. Il reste cependant à Sun à rattraper le retard accumulé par sa perte d’image. Les technologies sont là, mais les clients y sont moins favorables. Un changement de mentalités s’impose, aux commerciaux de prendre la relève. Découvrir le site du Sun Fire E25K.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur