Sun : les serveurs passent à l’UltraSparc IV+

Régulations

Après l’annonce des serveurs Galaxy Opteron 64 au positionnement tarifaire agressif sur l’entrée de gamme, Sun Microsystems fait évoluer son haut de gamme Unix avec les nouveaux serveurs Sun Fire équipés du processeur UltraSPARC IV+

Evolution sensible dans la gamme des serveurs Sun, les nouveaux Sun Fire équipés du processeur UltraSparc IV+ affichent de très nets gains de performance et d’évolutivité. Les serveurs Sun Fire V490, V890, E2900, E4900 et E6900 sont équipés de l’UltraSparc IV+ à 1,5Ghz, avec 2Mo de cache L2 (absent sur la version IV) et 32Mo en L3.

Le système d’exploitation Solaris 10, proposé gratuitement et qui dispose d’une version open-source, est l’un des points forts de l’offre de Sun, et permet au constructeur d’afficher avec l’UltraSparc IV+ des performances parmi les plus élevés sur le marché des serveurs Unix. La compatibilité binaire sous Solaris est maintenue avec la gamme UltraSparc, en particulier avec le très répandu UltraSparc III. Sur les architectures Sun Fire, l’évolution vers le nouveau processeur pourra s’effectuer en douceur et à la volée, à chaud. De plus, le constructeur annonce des prix de migration hardware sensiblement inférieurs à l’offre équivalente d’IBM sur le Power sous AIX. Jonathan Schwartz, président de Sun Microsystems, n’a pas manqué non plus de rappeler qu’IBM, et plus récemment Dell, se détournent de la technologie Itanium d’Intel. Et que le principal acteur de ce marché, HP, dispose d’un Unix vieillissant, HP-UX, face à un Solaris 10 annoncé en fin d’année 2004. “Nous sommes sur un nouveau cycle d’innovation sur le Sparc qui délivre d’incroyables gains de performances” a indiqué David Yen, vice-président exécutif de Sun. “Les traitements évolutifs à rendement élevé, combinés avec une consommation d’énergie et un prix identique à la précédente génération, font des nouveaux serveurs Sun Fire une plate-forme idéale pour les serveurs de consolidation“. Selon certains tests, l’association UltraSparc IV+ et Solaris 10 permettrait de tripler les performances par rapport à l’ancienne association UltraSparc IV et Solaris 9. La tarification des serveurs Sun Fire équipés du processeur UltraSparc IV+ démarre à 30.000 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur