Sun : publicité agressive mais censurée?

Régulations

Le fabricant de serveurs s’est voulu agressif dans sa communication. Trop sans doute. Un peu vulgaire, et très controversé, au point que certains grands médias américains ont refusé la campagne publicitaire de lancement des serveurs Sun Fire X4200

Jolie coup médiatique pour Sun, qui fait largement parler de lui sur ses encarts publicitaires, qui pourtant ne sont pas parus !

Sur sa nouvelle gamme de serveurs Sun Fire X Opteron, conçue par Andy Bechtolsheim (lire nos articles), Sun affiche des résultats de benchmark qui enterrent largement ses concurrents. Et le constructeur aimerait bien en profiter. Seulement voilà, il semblerait que le langage cru et provocateur de Sun ? que l’on s’en rende compte sur les images qui suivent ou sur le site Web de Sun, a choqué les annonceurs. Les quatre placards publicitaires ont en effet été refusés par des revues majeures de la presse américaine, dont le très prude Wall Street Journal. Pourtant, Sun s’est contenté de déclamer à propos de ses serveurs que “Rhymes with Hell“, “100% more bitchin’ than Dell” et “Benchmark studies prove that Dell sucks“. Nous vous laissons le soin de la traduction. Et pour aller plus loin dans la provocation, Sun invite les internautes contrariés par l’attitude des médias à proposer leur propre slogan? Sun aura réussi à faire parler de lui, même sans pub !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur