Sun récolte les fruits de son régime drastique

Cloud

Bonne nouvelle chez le champion de Java, qui retrouve sa respiration. Le fabricant réduit sa perte nette. Le résultat par action est à l’équilibre

Sun Microsystems voit-il le bout du tunnel? Le groupe américain spécialisé dans les serveurs annonce une amélioration de ses résultats trimestriels. L’entreprise est toujours dans le rouge mais réduit ses pertes à 174 millions de dollars, soit cinq cents par action, sur le trimestre clos le 26 septembre, contre une perte nette de 286 millions un an plus tôt.

L’entreprise profite de plusieurs facteurs. Ses ventes de serveurs repartent à la hausse après trois années de baisse. Le chiffre d’affaires progresse ainsi de 3,6% à 2,63 milliards de dollars contre 2,54 milliards. L’activité a été soutenue par les serveurs utilisant quatre à 24 microprocesseurs dans un boîtier, ce qui s’échelonne de l’entrée de gamme au milieu de gamme supérieur du marché, a déclaré le directeur financier du groupe, Steve McGowan. Par ailleurs, Sun récolte les fruits d’un régime drastique mis en place il y a plusieurs mois. Le groupe a réduit ses dépenses de distribution et ses frais généraux et administratifs. Dans le cadre d’une restructuration annoncée en avril, le groupe avait prévenu au premier trimestre 600 de ses salariés qu’ils seraient licenciés. Conséquence, hors exceptionnels, le résultat par action de Sun Microsystems est à l’équilibre, soit mieux que le consensus des analystes. La marge brute hors exceptionnels a atteint 42,9%, au-dessus de la période correspondante de 2003 et du trimestre précédent. Analystes et investisseurs attendaient particulièrement la marge brute, qui a reculé ces dernières années sous le coup de la montrée en puissance des serveurs meilleur marché utilisant des puces compatibles avec les équipements d’Intel et la guerre des prix menée par IBM, Dell et HP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur