Sun rejoint OpenAjax et la fondation Dojo

Régulations

Sun ne veut pas être absent du développement des standards de programmation AJAX et souhaite accélérer l’interopérabilité des technologies AJAX

Mouvement stratégique pour Sun Microsystems, qui a finalement rejoint l’alliance

OpenAJAX, qui compte déjà une trentaine de membres, dont BEA, IBM et Oracle. Sun, bien qu’il ait été invité par IBM à rejoindre OpenAJAX dés sa création, en février dernier, avait jusqu’à présent rejeté l’invitation sous le motif qu’elle n’aurait pas été transmise au bon service. En réalité, sachant que Sun supporte déjà AJAX sur Sun Java Studio Creator, l’OpenAJAX serait surtout trop proche de la plate-forme d’outils Open Source Eclipse, rivale de sa propre plate-forme NetBeans. Il faut croire cependant qu’IBM a su persuader Sun que l’organisation n’est pas ‘Eclipse centric’, puisque l’éditeur d’indiquer qu’il rejoint l’OpenAJAX. “Ce que nous voulons faire c’est de nous assurer avec le reste de l’Alliance OpenAJAX que les technologies AJAX restent libre de brevets, libres de droits, et librement accessibles aux développeurs“, a indiqué Dan Roberts, directeur du marketing des outils de développements de Sun. Parallèlement, Sun a rejoint la Dojo Foundation et le projet Dojo Toolkit, un ensemble d’outils JavaScript de développements Web Open Source. L’éditeur participera plus particulièrement aux outils ‘widjet’ AJAX et à l’internationalisation de la documentation. Sun ne voit pas dans AJAX un concurrent à son langage Java. En revanche, sa participation aux deux organisations est un pas nécessaire vers la standardisation du langage présenté comme le support d’un certain Web 2.0.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur