Sun rend son processeur UltraSPARC T2 open source

Régulations

Le design de l’OpenSPARC T2 RTL est accessible à la communauté open source sous licence GPL

Après le succès de l’OpenSPARC T1, la version ‘publique et libre’ du processeur UltraSPARC T1 ‘Niagara‘ de Sun, dont le RTL (register transfer level) a été téléchargé 6.500 fois depuis qu’il a été proposé pour la première fois à la communauté open source en mars 2006, Sun entend prolonger l’expérience avec la version T2.

Disponible sur OpenSPARC.net, le design du processeur OpenSPARC T2 RTL, le processeur aux 8 cœurs et 64 threads, est aujourd’hui également disponible en version open source sous licence GPL.

On n’adopte pas le design d’un processeur comme on peut le faire avec un logiciel. Disposer du code et du design de la puce ne donne pas les outils pour le reproduire et le fabriquer, deux démarches industrielles énormément consommatrices en ressources !

En revanche, cette ouverture ne peut que permettre de mieux comprendre le fonctionnement du processeur, et donc de favoriser et d’optimiser le développement d’applications qui tourneront dessus. C’est donc à ses utilisateurs et partenaires que Sun s’adresse en priorité, avec l’ambition d’augmenter largement son écosystème. A ce titre, de nombreuses universités ont téléchargé le RTL du T1 et l’exploitent comme support de formation.

D’ailleurs, Sun ne s’y est pas trompé puisqu’il a créé les OpenSPARC Centers of Excellence auxquels adhèrent les universités qui adoptent sa démarche. Et avec l’arrivée du RTL T2, ces centres comptent cinq nouveaux membres prestigieux : University of California, University of Texas, University of Michigan, University of Illinois et la Carnegie Mellon University.

Si les projets de logiciels open source fleurissent, les semi-conducteurs open source sont rarissimes. De quoi souligner l’intérêt de la démarche exceptionnelle de Sun.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur