Sun se paie MySQL pour un milliard de… raisons

Logiciels

Le constructeur/éditeur multiplie les annonces depuis plusieurs semaines (partenariats Microsoft, Dell, Oracle…) et persiste avec ce rachat emblématique et bien payé

Sun annonce son intention d’acquérir la société suédoise MySQL AB, spécialiste des bases de données relationnelles, pour la somme d’environ un milliard de dollars ! Le constructeur/éditeur explique qu’il entre ainsi de plain pied sur un marché des bases de données de 15 milliards de dollars, et qu’il conforte sa position d’acteur dominant d’Internet. Et iI est vrai que Google, MySpace ou des grandes entreprises utilisent MySQL dans des projets stratégiques.

“Sun va dévoiler de nouvelles offres globales de support liées à la place de marché MySQL. Nous allons investir à la fois dans la communauté et la place de marché de manière à accélérer la phase de transition qui pousse les technologies propriétaires vers un nouveau monde abritant des plates-formes Web ouvertes”.,commenteJonathan Schwartz, CEO de Sun.

On notera surtout que la vision open source du propriétaire du code source de MySQL est similaire à celle de Sun (et des éditeurs Open Source qui gagnent de l’argent…) à savoir un open source favorisant les solutions commerciales de l’entreprise. Ainsi, MySQL AB propose quatre solutions de bases de données MySQL facturées par serveur et par an : Basic à 479 euros, Silver à 1.599 euros, Gold à 2.399 euros et Platinum pour 3.999 euros. Enfin, l’entreprise propose des services, de la formation et des certifications sur ses technologies populaires.

Par ailleurs, l’éditeur propose également son logiciel d’administration de bases de données. Très évolué MySQL administrator, une inrterface graphique de maintenance et requêtes MySQL Query Browser, le logiciel de conception et de modélisation de base de données MySQL Workbench, et bien entendu MySQL Migration Toolkit pour faire migrer une base de donnes vers MySQL.

Sun rachète donc un éditeur employant 350 personnes dans 25 pays, avec un produit phare qui ne pourra que bénéficier de l’expérience en support des équipes de son acquéreur. Et lorsque l’on partage la même philosophie, le futur semble forcément plus prometteur.

Si la légende MySQL subsiste, elle s’habille désormais en feuille d’or et en milliards d’euros ! Mais pouvait-il en être autrement ?

A suivre…


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur