Sun Solaris 10 annoncé le 15/11. En Open source ?

Régulations

Sun Microsystems annoncera officiellement Solaris 10, la dernière version de son Unix propriétaire, le 15 novembre prochain. Mais alors que le marché attendait sa disponibilité en Open source, cette dernière serait reportée de plusieurs mois

La nouvelle génération du système d’exploitation pour serveurs Solaris 10 sera annoncée par Sun Microsystems le 15 novembre prochain à l’occasion du Network Computing de San Jose. Il s’agira de la version commerciale de l’Unix de Sun.

L’annonce ne déclanchera pas forcément la disponibilité de Solaris 10, il semblerait que Sun ait pris quelques retards dans la finalisation de son système. De source officielle, la nouvelle version ne serait pas disponible avant “la fin de l’année“. Glenn Weinberg, vice-président Operating Platforms Group de Sun a indiqué que la compagnie ne souhaitait pas “botter en touche” ni réaliser un OS en “demi teinte“, mais au contraire proposer un produit prêt à l’emploi. Et Solaris 10 en open source ? Sun s’est engagé à proposer une version open source de Solaris 10, mais la démarche pourrait prendre encore quelques mois. L’éditeur coordonne un programme destiné à l’ouverture du code de son OS, avec 40 personnes affectées en interne au projet et 30 autres intervenants extérieurs. Mais l’affaire n’est pas simple, puisque le développement de Solaris fait appel à des tierces parties. “Il y a des limitations à ce que nous pouvons faire” a indiqué Glenn Weinberg. “Nous ne possédons pas tous les droits sur Solaris. Il y a des choses qui proviennent de tiers dont nous n’avons pas encore les droits, ou de tiers qui ne veulent pas que nous exposions leur code source“. “Nous voulons nous assurer que tout ce que nous construisons dans Solaris est validé et pourra être proposé en open source à la communauté” a confirmé Jonathan Schwartz, COO de Sun. Rappelons que Solaris 10 devrait supporter en mode natif les applications développées pour Linux. “C’est l’un des débats que nous avons avec la communauté open source , et sur lequel nous travaillons avec l’OSI (Open Source Initiative) et d’autres, car beaucoup de développeurs nous ont dit qu’ils se sentent marginalisés par Red Hat. Solaris open source n’est pas destiné à réduire Linux, mais à affronter Red Hat“. Le patron de Sun a cependant tenu a relativiser la polémique entretenue avec le vice-président open source de Red Hat, Michael Tiemann, sur le support de Linux par Sun, “Nous nous concentrons sur l’exécution de Red Hat, ainsi que plus tard sur d’autres environnements“. Michael Tiemann reproche à l’éditeur de ne pas apporter la même garantie sur les OS qu’il distribue, que sur Solaris qu’il développe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur