Sun : tout reste à faire avec StorageTek

Réseaux

Les actionnaires de StorageTek ont donné leur accord pour la cession du groupe à Sun Microsystems. Mais ce n’est que le début d’un grand chantier?

Avec le rachat de StorageTek, confirmé à 4,1 milliards de dollars, Sun devient de fait le premier acteur mondial du stockage sur bande, avec 36% de part de marché. Mais l’acquisition annonce surtout un grand chantier couvert d’embûches !

Avec une telle quantité de travail que vous pouvez imaginer, l’intégration a débuté, mais n’est pas finie, et nous avons plusieurs trimestres de lourd travail devant nous“, a confirmé Mark Canepa, vice-président de la division Data Management Group de Sun, à la tête de la nouvelle entité issue du rapprochement Sun-StorageTek. Le challenge est important pour Sun. Le constructeur est un acteur du stockage plutôt marginal, qui n’a pas su réellement rentabiliser cette activité, qui disposait d’une large base installée, mais dont les parts de marché n’ont cessé de décliner. La mission la plus délicate sera probablement moins d’intégrer les solutions de StorageTek dans la gamme des produits de stockage de Sun, que de faire évoluer la mentalité des 1.200 commerciaux du spécialiste du stockage. En particulier, StorageTek dispose d’une culture du stockage sur bande, ce qui n’est pas forcément un atout lorsque le marché évolue vers le stockage sur disque. D’autant que ce dernier implique aujourd’hui des stratégies d’intégration sur des réseaux. L’acquisition par Sun est donc moins technologique que commerciale. De plus, il est peu connu que l’activité services IT de StorageTek représente un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars. Voilà qui tombe bien, Sun cherche à évoluer vers ce marché. Et StorageTek apporte une ouverture vers le marché des mainframes, sur lequel il est un acteur de longue date, et respecté. Mission délicate s’il en est, le marché du stockage sur bande ne cesse de décliner, 1,79 million d’unités en 2005, contre 1,89 million en 2004. Un autre challenge portera donc sur l’intégration de technologies nouvelles, donc la capacité des deux groupes à développer leur R&D (recherche et développement). Sur ce dernier plan, StorageTek apporte sa technologie de virtualisation des bandes (VTL, virtual tape technology), et Sun sa maîtrise de la gestion de l’information (ILM, information lifecycle management). La réussite du rapprochement de Sun et StorageTek tiendra donc dans la capacité de la force commerciale du second à intégrer les technologies du premier afin de séduire la base de clients installés. Mais aussi à leur capacité à négocier le virage des nouvelles technologies et approches du stockage. Sun conserve la marque StorageTek

Sun a confirmé que la marque StorageTek resterait et serait intégrée au portefeuille du constructeur. “Nous sommes arrivés à la conclusion qu’ils possèdent une bonne marque, et nous voulons la conserver. Nous allons la placer aux côtés de Sparc, Solaris et Java. StorageTeg va devenir la quatrième grande marque de Sun“. L’acquisition de StorageTek devrait aider Sun à reprendre pied sur le marché du stockage, à condition qu’il fasse évoluer son image, qui se ternit depuis quelque temps. On comprend mieux alors la volonté du groupe de conserver la marque StorageTek.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur