Sun vire à la gestion des jeux sur mobiles: merci Pixo

Régulations

Non, Sun ne se dévergonde pas et Mc Nealy n’a pas épousé une danseuse…

Sun Microsystems a donné son accord pour l’acquisition d’une start-up âgée de six ans, basée à San Francisco. Elle commercialise un logiciel qui aide les opérateurs de réseaux à centraliser leur distribution de jeux, de mélodies musicales ou tout autre contenu destiné aux téléphones mobiles ou autres terminaux portables. L’annonce de ce rachat a été rendue publique ce jeudi 26 juin, mais sans communication du montant négocié. Pour Sun, cette acquisition aura comme impact d’élargir le champ des applications Java. Les éditeurs de logiciels développent des jeux qui peuvent être exécutés sur toute sorte de terminaux équipés de système d’exploitation. Le logiciel de Pixo est particulièrement utile pour les opérateurs qui ont intérêt à automatiser la facturation des ventes réalisées par téléchargement de logiciels; il a comme avantage, en particulier, de ne créer qu’une seule facture même si plusieurs opérations sont réalisées par l’internaute.

Efficace pour éviter les fraudes? La solution mise au point par Pixo évite les fraudes dues notamment à la transmission et au stockage d’informations confidentielles (comme celles des cartes bancaires). Un cas s’est récemment présenté chez Best Buy où des clients ont reçu un e-mail leur demandant de se connecter à un site pirate aux couleurs de Best Buy et où ils étaient invités à laisser leurs coordonnées bancaires, leur numéro de cartes de crédit! Dans cet univers, Java tend à devenir le système d’exploitation le plus utilisé par exemple dans les cartes à puce, ou tout autre dispositif servant à authentifier les clients. Pixo, avec l’ensemble de son personnel, sera intégré à un programme d’applications de Sun appelé Projet Orion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur