Supercalculateurs : 1.100 Power Mac G5 en cluster…

Régulations

L’université de Virginia Tech se construit un supercalculateur constitué à partir de la mise en grappe de 1.100 Power Mac G5 à 2Ghz d’Apple… Avec une nouvelle technologie de tolérance de pannes à l’apppui

Une enquête de Manpower auprès de 33.000 entreprises a révélé les difficultés managériales des multinationales implantées en Chine mais confrontées à une pénurie de talents. Ainsi, dans le pays le plus peuplé au monde – 1,3 milliard d’habitants – ces entreprises peinent à recruter et fidéliser des profils qualifiés.

Pourtant, 75 % des salariés chinois préfèrent travailler dans une entreprise détenue à 100 % par des étrangers que pour une joint-venture ou une entreprise entièrement chinoise. Ce qui se présente comme un avantage certain pour les multinationales qui s’implantent et se lancent dans la course aux talents en Chine, n’est pourtant loin d’être une solution, car la question de la fidélisation des salariés reste posée. “Pour entretenir le niveau de croissance qu’elles enregistrent actuellement en Chine, les multinationales doivent attirer et former des dirigeants compétents sachant évoluer dans le monde du travail chinois“, explique Lucille Wu, directrice de Manpower Chine, dans le livre blanc ‘The China Talent Paradox‘. Cette analyse vient confirmer que le modèle managérial occidental n’est pas le mieux adapté aux entreprises chinoises. “Les salariés chinois réagissent mieux quand ils ont des dirigeants qui ?mettent la main à la pâte‘, qui leur montrent l’exemple à suivre. En effet, lorsqu’ils ne comprennent pas ce qu’ils doivent faire, il est rare que les salariés chinois en réfèrent à leurs responsables. Tout cela demande un mode de direction très différent de celui que la plupart des multinationales occidentales ont en tête quand elles arrivent en Chine.” Manpower en déduit cinq solutions pratiques qu’elle conseille aux entreprises multinationales souhaitant améliorer leur capacité à attirer, motiver et fidéliser des collaborateurs en Chine : 1. placer la montée en compétences des collaborateurs au c?ur du projet d’entreprise ; 2. nommer des dirigeants qualifiés et compétents ; 3. adapter le fonctionnement de l’entreprise aux spécificités de la culture chinoise ; 4. proposer des rémunérations et des avantages complémentaires attractifs ; 5. sélectionner les bons candidats. “La formation est une priorité pour les salariés chinois, qui sont conscients des limites de leur système éducatif et qui souhaitent acquérir des compétences tout au long de leur vie professionnelle afin d’enrichir leur parcours et améliorer leur employabilité. Sans cette possibilité de se former, les salariés chinois partiront pour une autre entreprise dans l’espoir d’y trouver de meilleures perspectives de carrière.” Le livre blanc peut être consulté, en anglais, sur : www.manpower.com/researchcenter La Chine, une opportunité pour les entreprises françaises

Jean-François Ferret, président de Manpower France, commente le livre blanc ‘The China Talent Paradox‘ au travers de sa vision des entreprises françaises. “Les entreprises françaises investissent en Chine principalement dans les secteurs de l’énergie, de l’automobile, de la chimie, de l’industrie légère ou de l’agroalimentaire. Recruter les bons candidats, fidéliser les meilleurs collaborateurs et former les dirigeants de demain sont des défis à relever quel que soit le marché où l’on décide d’investir.” “Pour les entreprises étrangères implantées en Chine, ces difficultés sont accentuées par la pénurie des talents, particulièrement sensible sur les postes d’encadrement et de direction. Le défi est d’autant plus difficile qu’il est nécessaire d’adapter le management des compétences à la culture et aux valeurs chinoises.” “Aux cotés des multinationales qui ouvrent des sites industriels dans le pays, de nombreuses sociétés s’implantent en Chine pour proposer des produits et des services aux consommateurs locaux. La préférence des travailleurs chinois pour les sociétés étrangères ouvre de belles perspectives aux entreprises qui sauront adopter la bonne stratégie de management des talents. Elles pourront alors prétendre à une part non négligeable du marché de la consommation en Chine, le plus vaste au monde.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur