Pour gérer vos consentements :

Supercalculateurs : avec IBM, les États-Unis gardent l’avantage au Top500

La 54e édition du Top500 des supercaculateurs est sortie. Au sommet, Summit et Sierra, deux systèmes conçus par IBM et équipés de processeurs Power9 et de GPU Nvidia Tesla V100, ont conservé les deux premières positions.

Pour le Oak Ridge National Laboratory (ORNL) américain, le Summit affiche désormais une vitesse de calcul de 148,6 pétaflops (ou 148,6 millions de milliards d’opérations à virgule flottante par seconde).

Le système Sierra, également conçu par IBM, cette fois pour le Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL), arrive en seconde position avec 94,6 pétaflops.

Il devance de peu le Sunway TaihuLight (93 pétaflops toujours). Ce système a été développé par le Centre national chinois de recherche en ingénierie et technologie informatique parallèle (NRCPC) et installé au Centre national de calcul intensif de Wuxi.

Le Tianhe-2A chinois et le Frontera (un système Dell C6420) sont aussi dans le top 5 :

1. Summit (États-Unis), 148,6 pétaflops
2. Sierra (États-Unis), 94,6 pétaflops
3. Sunway TaihuLight (Chine), 93 pétaflops
4. Tianhe-2A (Chine), 61,4 pétaflops
5. Frontera (États-Unis), 23,5 pétaflops

France 4e en nombre de machines

La performance d’ensemble des systèmes du Top500 est maintenant de 1,65 exaflops. Quant au niveau d’entrée au classement, il est passé de 1,02 pétaflops en juin 2019 à 1,04 pétaflops aujourd’hui.

Si la Chine n’abrite plus depuis l’été 2018 le supercalculateur le plus puissant au monde, elle a davantage de machines (227) classées au Top500 que les États-Unis (près de son plus bas niveau historique à 118 systèmes).

Le Japon reste à la troisième place en volume (avec 29 supercalculateurs au classement), suivi par la France (18 machines en production, dont l’Occigen2 d’Atos pour le GENCI-CINES), l’Allemagne (16), les Pays-Bas (15), l’Irlande (14) et le Royaume-Uni (11).

Du côté des fournisseurs, le groupe chinois Lenovo (174 machines au classement) devance Sugon (71), Cray/HPE (avec un ensemble de 71 machines également) et Inspur (65).

(crédit photo : Carlos Jones/ORNL / licence CC by 2.0)

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

14 heures ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

14 heures ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

18 heures ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

19 heures ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

21 heures ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

2 jours ago