Supercalculateurs : JP Morgan tourne aux FPGA

Logiciels

JP Morgan joue une nouvelle fois la carte du FPGA Computing pour ses clusters. Une nouvelle étape avant la mise en place d’une machine de 128 téraflops.

La holding financière JP Morgan signe un nouvel épisode de la révolution du FPGA Computing (composants reprogrammables), en mettant en route un supercalculateur équipé de cette technologie. Celui-ci est dédié aux opérations sur titres à revenus fixes. Cette machine est – une nouvelle fois – conçue par Maxeler Technologies, un spécialiste des FPGA.

« Avec les nouvelles technologies Maxeler, la vitesse de calcul au sein des activités de trading de JP Morgan a augmenté de plusieurs ordres de grandeur, explique Peter Cherasia, responsable des stratégies de marché chez JP Morgan. Cela nous permet d’améliorer notre compréhension et notre contrôle du profil de risque de nos stratégies de trading complexes. »

Les offres de Maxeler Technologies permettent de réduire la consommation électrique et l’espace occupé par le supercalculateur. Dans les deux cas, le gain est estimé à un facteur de fois vingt-cinq.

La prochaine étape : 128 téraflops

JP Morgan a d’ores et déjà commandé une seconde machine dédiée aux mêmes activités sur titres à revenus fixes. Cette dernière affichera une puissance de 128 téraflops et sera ainsi en mesure de remplacer 12 000 cœurs x86.

Notez que le monde des composants reprogrammables est actuellement en pleine ébullition, sous l’impulsion de Maxeler Technologies, mais aussi d’Altera qui souhaite démocratiser l’utilisation des FPGA dans le secteur du calcul.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur