Supercomputer: Blue Gene bat Earth Simulator: sûr?

Régulations

Avec 36,01 teraflops, IBM vient de battre le record des 35,86 teraflops détenu par NEC. Mais Blue Gene/L prend-t-il vraiment la tête du classement des supercalculateurs ?

36,01 trillions (milliers de milliards) de calculs en virgule flottante par seconde, nouveau record proclamé par IBM !

Jusqu’à présent, Blue Gene, le supercalculateur le plus puissant d’IBM, était surtout connu pour avoir été le premier à battre le champion du monde d’échecs en titre, ce qui en soit est déjà un sacré record ! Certes, Blue Gene/L, la version détentrice du nouveau record, ne bat Earth Simulator, le supercalculateur japonais de NEC, que d’un fil, mais la prouesse va bien au-delà. Par exemple, Blue Gene/L est autrement plus petit, 1% du volume au sol occupé par Earth Simulator, et il ne consomme que 3,6% de la puissance de son prédécesseur. Blue Gene est composé d’éléments standardisés, dérivés de la technologie propriétaire DeepBlue, et construit autour de 16.000 processeurs. Ce qui fait dire à David Turek, le vice président deep computing‘ d’IBM que Blue Gene/L marque le début d’une nouvelle ère dans le calcul. L’annonce a semble-t-il bien fait rire les techniciens de NEC. “Vous devriez vous rappeler que Earth Simulator a un pique de performance à 40 teraflops, mais que ses performances opérationnelles sont de 90% de cela, juste en dessous des 36 teraflops. La machine d’IBM n’est pas si efficace !” La presse américaine ne s’y est pas trompée, qui a préféré publier sur le record ‘américain’ de Blue Gene/L. La course reste ouverte. NEC rappelle qu’il travaille au développement de sa prochaine génération de supercalculateurs, qui surpassera la puissance de l’actuelle série SX-6, mais dont les performances attendues n’ont pas été dévoilées. De son côté, IBM va construire au Lawrence Livermore National Laboratory une version plus grande de Blue Gene/L, dont les 130.000 processeurs occuperont la surface d’un demi terrain de tennis, et destiné à l’étude de la dégradation des stocks de piles nucléaires. Il devrait atteindre les? 360 teraflops !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur