Surface Duo arrive en France : que savoir pour les entreprises ?

Mobilité
Surface Duo France entreprises

Surface Duo fait ses débuts en France, avec un ticket d’entrée à 1549 €. À quoi les utilisateurs professionnels doivent-ils s’attendre ?

Surface Duo est-il un smartphone ? Microsoft a toujours rechigné à le présenter ainsi, préférant parler d’« appareil à double écran ». La Fnac, au contraire, ne s’y refuse pas, à l’heure où le produit arrive en France. Elle en a l’exclusivité pour la distribution auprès du grand public, avec sa société sœur Darty. Les réservations ont démarré. La disponibilité en magasin* est fixée au 18 février. Il faut compter 1549,99 € TTC pour le modèle à 128 Go de mémoire de stockage. Et 1649,99 € pour la version 256 Go.

Microsoft commercialisera aussi Surface Duo en direct auprès des particuliers. Il n’affiche pas encore le produit sur sa boutique en ligne. Il en existe bien une page de présentation sur son site commercial, mais dans la rubrique « Surface pour les entreprises ». On y apprend que la vente se fera « sur [le] Microsoft Store dédié aux professionnels et chez les revendeurs professionnels habituels ». Avec, officiellement, le même ticket d’entrée que dans les canaux B2C.

Aux États-Unis, où il est disponible depuis septembre dernier, Surface Duo vient de connaître une importante baisse de prix. On le trouve désormais à 999 $ HT, contre 1399 $ à sa sortie. En toile de fond, la déception que le produit a suscitée, sur place, chez nombre de ceux qui l’ont pris en main. Les propos de la presse technologique l’illustrent. Surface Duo est « enthousiasmant et décevant à la fois », d’après Wired ; « ambitieux, mais inachevé », selon TechCrunch ; « plus qu’une curiosité, mais au mieux un produit de niche », de l’avis d’Axios, etc.

Depuis ces retours mitigés, Surface Duo a bénéficié de mises à jour. On a pu noter des améliorations, mais il demeure une impression générale d’être loin du compte. Au-delà des problèmes techniques (soucis au retour de veille, retard tactile…), le manque de support et l’absence d’une véritable feuille de route ne sont pas passés inaperçus. Même chose pour le non-respect du calendrier de mises à jour mensuelles.

Surface Duo : la carte BYOD ?

Microsoft met en avant l’intérêt du double écran sous deux angles. D’un côté, la coordination entre deux applications, par exemple à travers le glisser-déplacer. De l’autre, les logiciels optimisés pour exploiter toute la surface disponible. Dans la pratique, il s’agit essentiellement de ceux qui composent la suite Office. Le reste de la logithèque est ténu.

Sur le papier, Microsoft apporte davantage de garanties en matière de sécurité et de gestion. Il assure notamment une passerelle avec Intune pour permettre une protection au niveau des applications, sans avoir à enregistrer un appareil (idéal pour les scénarios BYOD).
Un nombre limité d’applications prennent nativement en charge le cœur fonctionnel MAM d’Intune (chiffrement, lancement conditionnel, DLP…). Parmi elles, Acrobat Reader, Bluejeans, Box, Jabber, SAP Fiori, ServiceNow, Tableau Mobile et Zoom. Pour les autres, une adaptation est nécessaire. Deux solutions : le SDK ou, pour éviter de modifier le code, un outil en ligne de commande qui encapsule les applications.

Trois UEM tiers prennent aussi en charge ce cœur fonctionnel : BlackBerry Enterprise BRIDGE, Citrix ShareFile et VMware Workspace ONE. On peut également s’appuyer sur les possibilités d’Android Enterprise, au travers d’un framework à cinq niveaux de protection adaptables.

* On pourra trouver Surface Duo dans une vingtaine de boutiques du réseau Fnac Darty. À Bordeaux, Lille, Lyon, Monaco, Nantes, Nice, Strasbourg et en région parisienne. Microsoft lance, en parallèle, le produit sur trois autres marchés : Allemagne, Canada et Royaume-Uni.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT