Surface Duo : Microsoft enthousiasme autant qu’il déçoit

« Enthousiasmant et décevant à la fois », d’après Wired ; « ambitieux, mais inachevé », de l’avis de TechCrunch ; « plus qu’une curiosité, mais au mieux un produit de niche », selon Axios : la presse high-tech américaine se montre partagée à l’égard de Surface Duo.

Microsoft vient d’en lancer la commercialisation sur le marché américain. Le ticket d’entrée est à 1 399,99 $ HT pour la version 128 Go. Il faut compter 100 $ de plus pour passer à 256 Go.

Avec 6 Go de RAM et un processeur Snapdragon 855, Surface Duo embarque une base hardware comparable à celle du smartphone Google Pixel 4, lancé en 2019.

Le déficit de puissance face aux modèles plus récents se fait ressentir. Gizmodo le chiffre dans la fourchette de 15 à 25 %. Du côté d’Engadget, on déplore des ralentissement lors du basculement entre applications et du transfert d’éléments entre les deux écrans.

La charnière, en revanche, fait l’unanimité… et en positif. ZDNet en salue la solidité, autant que . L’un et l’autre apprécient globalement le design de Surface Duo. Gizmodo, comme Engadget, en souligne la finesse (9,9 mm replié) ; Wired, la relative légèreté (250 g).

Autre élément qui fait l’unanimité : l’autonomie. « Systématiquement plus d’une journée » chez ZDNet ; « 40 % de charge restante en fin de journée » pour Wired ; « un jour et demi » à en croire TechCrunch ; « autant que le Pixel 4 XL » selon Gizmodo, etc.

Surface Duo : Android à la sauce Microsoft

Il y a également consensus – ou presque – sur un autre élément : l’appareil photo. Et les retours sont clairement négatifs : mauvais positionnement, qualité d’image médiocre, utilisation contre-intuitive…

La partie logicielle suscite un plus large panel d’appréciations :

  • ZDNet a eu du mal à se faire à l’interface « made in Microsoft » couplée à la navigation par gestes d’Android.
  • TechCrunch et Wired ont aimé la fonction App Groups (illustrée ci-dessous) qui permet de lancer simultanément deux applications. Mais l’un et l’autre regrettent que la charnière et les bordures des deux écrans perturbent l’utilisation en mode tablette.
  • Gizmodo se montre plus positif : surface Duo, c’est « le multitâche comme jamais auparavant », malgré le nombre encore limité d’applications qui tirent parti des particularités de l’appareil.
  • Engadget s’est senti peu à l’aise avec certains éléments d’interface que Microsoft a préféré ne pas adapter pleinement, officiellement pour éviter de créer un fork d’Android.
  • CNET n’a pas adhéré, entre autres, à l’expérience de saisie au clavier

Tous veulent néanmoins croire à des améliorations. Microsoft promet en l’occurrence une mise à jour par mois.

Parmi les autres éléments relevés, on notera :

  • Absence d’écran extérieur
  • Un seul haut-parleur
  • Pas de 5G, de recharge sans fil, de NFC, ni de microSD (des contreparties à la finesse du produit)

Illustrations © Microsoft

Recent Posts

GitHub : Mike Hanley est nommé RSSI

La plateforme de développement et de code partagé GitHub engage Mike Hanley, ex-CISO de Cisco,…

2 heures ago

GKE Autopilot : Google Cloud actionne le serverless sur Kubernetes

L'option serverless que Google a greffée à son Kubernetes managé vient de passer en production.…

6 heures ago

Tenable.ep : une approche holistique de la gestion des vulnérabilités

Tenable fournit une gestion des vulnérabilités basée sur le risque, dans une seule offre, Exposure…

7 heures ago

NetApp et Pure Storage ont appris à parler cloud

Entre NetApp et Pure Storage, à chacun ses indicateurs pour angler la communication financière sur…

7 heures ago

Cybersécurité : les clés du rapport IBM X-Force 2021

Ransomwares, menaces internes... Avec 31% des cyberattaques observées par IBM Security X-Force, l'Europe a été…

1 jour ago

Office 365 ou Google Workspace ? Le Cigref cherche une « troisième voie »

Dans quelle mesure peut-on faire du collaboratif sans Office 365 et Google Workspace ? Le…

1 jour ago