SUSE renforce sa solution de cloud privé

CloudIAAS

SUSE Cloud 2.0 fait son entrée en version bêta. Cette application exploite de façon plus complète les différents éléments de la pile OpenStack.

La mouture bêta de SUSE Cloud 2.0 est dorénavant disponible. Cet outil permet de créer et de gérer des clouds privés, reposant sur la technologie OpenStack.

Parmi les nouveautés de cette version, notez la gestion complète de l’hyperviseur Microsoft Hyper-V et celle – préliminaire – de VMware ESXi. À ce jour, SUSE Cloud supporte KVM (l’option privilégiée), Hyper-V, VirtualBox, VMware et Xen.

Certains composants de la pile OpenStack sont maintenant totalement pris en charge par cette v2 :

  • Neutron, qui permet à SUSE Cloud de proposer des solutions de connectivité en tant que service (NaaS). Cette technologie sera complétée par des greffons dédiés aux spécificités des équipements Cisco, ainsi qu’à Midokura et Open Vswitch.
  • Cinder, le système de stockage en mode bloc d’OpenStack. Lui aussi sera étendu par des solutions tierces. SUSE travaille à l’écriture de greffons en coopération avec Coraid, EMC, InkTank et NetApp. Une passerelle Amazon S3 est également en cours de mise au point.

SUSE Cloud Administration Server s’enrichit pour sa part d’une nouvelle version de Crowbar et d’une interface utilisateur refondue.

À réserver aux tests

« Le programme bêta permet de booster le logiciel pour les clients qui déploient des “Proof of concept” en utilisant les technologies les plus récentes, tout en permettant à certains partenaires d’intégrer leurs propres solutions dans SUSE Cloud », explique Michael Miller, vice-président global alliances and marketing, SUSE. « L’intégration de ces tests extérieurs au sein de notre processus d’assurance qualité et de développement permettra d’accélérer la disponibilité de SUSE Cloud 2.0 et d’en améliorer la qualité. »


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Linux


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur