Pour gérer vos consentements :

SUSECon 2015: les nouveautés de SLES 12 SP1 dévoilées

Stefan Behlert, gestionnaire de projet senior chez SUSE (notre photo), a profité de la SUSECon d’Amsterdam pour faire un point sur la prochaine évolution majeure de l’OS SUSE Linux Enteprise Server 12 (SLES 12).

Avec la vague SLES 12, l’éditeur promet un service pack chaque année. En toute logique, le SP1 devrait donc être livré maintenant, puisque SLES 12 est sorti le 27 octobre 2014. Il faudra toutefois attendre encore un peu. Jusqu’au 15 décembre 2015.

Ce SP1 se veut une mouture de consolidation de l’OS, sans changement de version du noyau Linux. Les pilotes sont mises à jour, mais en nombre limité. Même stratégie pour le support des architectures processeur : des mises à jour sélectionnées qui ne modifieront pas les fondements de l’OS.

Kernel et réseau

Plusieurs nouveautés notables sont toutefois de la partie. Du côté tout d’abord du noyau Linux 3.12, qui propose une version rafraichie du système de fichiers btrfs (utilisé par défaut au sein de SLES 12). Au menu, une plus grande solidité et des fonctions avancées de déduplication.

Le réseau a lui aussi droit à quelques avancées. Wicked, l’outil proposé par SUSE, monte en gamme, avec un support OpenVPN et Open vSwitch. Le teaming (une technique proche du bonding) est pris en charge sous Wicked, au travers d’un nouveau composant, TeamD.

De nombreux logiciels ont été mis à jour, dont certains utilisés dans le monde des serveurs : Apache 2.4.16, MariaDB 10.0.20, PostgreSQL 9.4, Java 8 et Tomcat 8. Plus éloigné du réseau, nous notons l’entrée en lice du runtime GCC 5. Il n’est toutefois pas utilisé pour compiler les briques du système.

Docker et STM

Le support Docker, accessible en version de test sur SLES 12, est disponible dans une mouture 100 % supportée avec ce SP1. Un module Yast2 permet de faciliter la gestion des images Docker. Notez qu’en plus d’images SLES 12 SP1, des images SLES 12, SLES 11 SP3 et SLES 11 SP4 sont proposées.

Autres nouveautés, l’arrivée de SMT (Subscription Management Tool) sur SLES 12, une offre précédemment uniquement accessible sous SLES 11, et le support LSB 5 (Linux Standard Base). Le LSB 5 est finalisé, mais pas encore certifié. Il se veut toutefois plus efficace que le LSB 4, trop vieillot et dont certaines spécifications ne sont plus prises en charge par les logiciels.

Enfin, vous trouverez quelques éléments intéressants dans le secteur de l’installation, avec un ‘rollback’ possible y compris en cas d’installation partielle du SP1. De quoi gagner en efficacité, mais aussi limiter les risques lors d’une mise à jour.

SLES 12 SP2 déjà en ligne de mire

Stefan Behlert a bouclé sa présentation par un aperçu de ce qui sera livré avec le SP2 de SLES 12, prévu pour fin 2016. Il proposera une mise à jour du kernel vers une version 4.x. Le support hardware sera massivement revu. Toutefois, les certifications des ISV seront conservées, tout comme les API et ABI et le support FIPS existant.

Il est également possible, mais pas garanti à ce stade, que les bêta privées du SP2 soient remplacées par des bêta publiques. Une avancée vers plus d’ouverture de la part de l’éditeur.

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – Savez-vous tout de l’histoire de SUSE ?
Stockage : SUSE dégaine une offre SDS iSCSI sur base Ceph
SUSECon 2015 : SUSE à l’heure des serveurs ARM 64 bits

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

37 minutes ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

3 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

8 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

1 jour ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

1 jour ago

Performance applicative : pas d’analyse sans observabilité ?

Cette année, le Magic Quadrant de l'APM (gestion de la performance applicative) englobe officiellement l'observabilité.…

1 jour ago