Symantec dans le vert mise sur de “petits rachats”

Sécurité

Du coup, le CEO du groupe, John W. Thompson, affiche sa sérénité

“La situation financière de Symantec est bonne” affirme Thompson. Et il a expliqué lors d’une conférence de presse que son groupe pouvait envisager sereinement des acquisitions en 2008.

Pour l’homme fort de Symantec, la meilleure façon de défendre les intérêts de l’éditeur de solutions de sécurité c’est bien l’attaque, et pour cela le groupe va devoir réaliser des acquisitions modestes, mais pertinentes.

D’après lui, il ne faut pas s’attendre à voir l’éditeur s’offrir un géant du secteur, mais plutôt des jeunes pousses qui développent des produits originaux notamment dans le secteur de la gestion et de la sécurité des données côté serveur.

“Notre but est d’offrir des solutions qui permettent de sécuriser et de gérer le monde de l’information dans lequel nous vivons. Il faut donc vous attendre à des acquisitions pour l’année 2008. Il est impératif d’automatiser certains processus et d’aider nos clients à maîtriser leurs infrastructures” a déclaré le CEO de Symantec.

Rappelons que l’éditeur s’est offert la société Vontu en décembre 2007 pour la somme de 350 millions de dollars et Altiris en avril 2007 pour 830 millions. Le premier rachat doit permettre à l’éditeur d’améliorer la prévention de la perte de donnes.

D’ailleurs, Thompson précise que la technologie de Vontu allait être intégrée très prochainement dans les solutions Enterprise Vaults, Endpoint Protection et ces appliances de sécurisation des emails et ses solutions de stockage.

En terme de revenus, Symantec a généré1,52 milliard de dollars pour son dernier exercice fiscal qui s’est terminé en décembre. L’éditeur a même dépassé les prévisions des analystes qui tablaient sur 1,45 milliard de dollars.

Même Symantec ne pensait pas faire aussi bien. Le groupe avait ainsi annoncé qu’il envisageait un revenu passant de 1,43 milliard à 1,47.

Le revenu net de Symantec est monté à 132 millions de dollars, ou 15 cents par action, lors de son troisième trimestre fiscal, contre 117 millions de dollars, ou 12 cents par action, un an auparavant.

La solution Norton 360 s’est bien vendue. Elle représente 25 % des ventes grand public de l’américain. Il s’agit du produit le plus vendu de l’histoire de l’éditeur.

Selon nos informations, la seconde mouture de Norton 360 devrait être disponible dès la fin mars 2008. En ce qui concerne le marché pro, Symantec indique que les ventes de Endpoint Protection commencent bien, avec déjà prés de 23 millions d’unités vendues.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur