Symantec en quête d’un repreneur pour Veritas ?

Data & StockageRégulationsStockage

Symantec pencherait pour une revente rapide de sa division de stockage, Veritas, plutôt qu’une scission de ses activités. Une opération estimée à 8 milliards de dollars.

Symantec hésiterait sur la position à adopter vis-à-vis de sa division stockage, Veritas. En effet, en octobre dernier la firme avait annoncé avoir choisi la voie de la scission entre ses activités sécurité et celles dédiées aux offres de gestion stratégique de l’information. Elle regroupe les appliances et solutions de backup, archivage et gestion du stockage de Symantec. Une activité qui a généré un chiffre d’affaires annuel de 2,5 milliards de dollars au dernier pointage.

Or voilà que la presse économique américaine se fait l’écho d’une possible revente de cette dernière activité. Symantec aurait pris langue avec des fonds d’investissements il y a quelques semaines. L’opération est estimée par le Wall Street Journal à 8 milliards de dollars. Pour rappel, Veritas avait été racheté il y a 10 ans pour la modique somme de 13,5 milliards de dollars. Une bonne opération pour les fonds d’investissement.

Nos confrères de The Register constatent que dans la scission aucun CEO n’a été trouvé pour prendre les rênes de l’activité stockage. Cette absence de direction apporterait du crédit aux discussions avec des fonds pour un éventuel rachat. Pour autant, à l’occasion de la scission, c’était John Gannon, un transfuge de Quantum, qui était en charge de gérer cette nouvelle entité, mais sans avoir le titre de CEO.

A lire aussi :

Résultats : restructuration réussie pour Symantec
Série noire : Symantec débarque une nouvelle fois son Pdg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur