Symantec rachète Brightmail, spécialiste anti-spam

Cloud

Le spécialiste de la sécurité annonce le rachat de son partenaire Brightmail, spécialiste de la lutte anti-spam. Montant fort honorable: 370 millions de dollars

C’est la quatrième acquisition de Symantec depuis 2003 ! Symantec a annoncé le rachat de Brightmail, qui devrait être finalisé en juillet. Les deux firmes sont loin d’être étrangères, Symantec possède déjà 11% du capital de Brightmail. Quant à leurs activités, elles sont complémentaires.

Les solutions anti-spam de Brightmail vont donc rejoindre le portefeuille d’applications de sécurité de Symantec, le spécialiste de la sécurité en environnement PC, bien malmené depuis quelques semaines avec les failles rencontrées dans ses systèmes. Le plus surprenant dans cette acquisition provient moins du rapprochement ? logique ? entre les deux firmes, que de l’abandon du projet de Brightmail d’entrer en Bourse. La firme avait déposé en mars dernier un dossier d’IPO auprès de la SEC à New York. Comme le souligne le Wall Street Journal, les investisseurs disposent de plusieurs axes pour valoriser une entreprise, et l’entrée en Bourse n’est pas forcément le plus favorable, malgré l’effet de retour attendu de l’IPO de Google. Pour Enrique Salem, président de Brightmail, le choix entre l’IPO, qui aurait valorisé sa société aux environs des 80 millions de dollars, et le rachat par Symantec qui la valorise à 370 millions de dollars, le choix a été rapide ! Payable partiellement en “cash” (non précisé…) et en actions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur