Symantec va licencier

Les difficultés économiques dues à la crise actuelle et traversées par le monde de la sécurité se font ressentir même chez les géants du secteur. Pour cause, à en croire le site lesnouvelles.net, « l’éditeur au chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars lors de son plus récent trimestre fiscal 2009, va licencier un nombre indéterminé de ses 17.800 employés, répartis dans 40 pays« . Véritable difficultés ou opportunisme (la crise n’est-elle qu’un prétexte ?).

Pour justifier son choix, Symantec estime qu’il agit de manière préventive pour éviter tout nouveau ralentissement économique.

Pourtant, lors de notre rencontre d’avec le p-dg de l’éditeur, John Thompson prévoyait certes un avis de tempête mais assurait que le navire ne tanguerait pas : « je ne vais pas vous dire que nous sommes immunisés contre cette crise, les temps sont durs économiquement parlant. Cela dit, il y a toujours un besoin de sécuriser les infrastructures et son système.« . Le dirigeant entendait par là que la politique d’acquisition de l’éditeur va se poursuivre dans les années à venir, sans pour autant en préciser la teneur.

A cela il faut néanmoins ajouter que depuis le 1er novembre, une partie de l’informatique de l’éditeur est gérée en externe. Un système de sous-traitance qui va amener un réduction des effectifs de l’éditeur dans le courant 2009.

Symantec tente donc d’adapter tant bien que mal son discours à la réalité économique. Signe des temps, l’éditeur continue sa politique de concentration , histoire d’être au chaud, paré contre une éventuelle frilosité de ses revenus.