Synology peaufine son appliance de vidéo-protection VS240HD

Poste de travail
synology-appliance-video-protection-vs240hd

Synology exploite l’application Surveillance Station intégrée dans ses serveurs de stockage NAS et en fait le pilier d’une appliance de vidéo-protection autonome, qui gère jusqu’à 24 caméras.

Synology met à contribution la logithèque de son système d’exploitation DiskStation Manager (DSM) pour constituer une solution de vidéo-protection autonome : la VS240HD, qui gère jusqu’à 24 caméras IP et peut s’appuyer sur des NAS pour le stockage.

Dans le sillage du modèle VS80 qui lui préexiste au catalogue, cette appliance reprend les fonctionnalités de l’application Surveillance Station (composante de DSM) et y adjoint la commodité d’un boîtier unique, affiché à moins de 1 kg sur la balance, pour un gabarit de 22 x 16 x 7 cm.

En rapport à un système traditionnel mettant en jeu un PC, l’encombrement est moindre, tout comme la consommation électrique, annoncée en l’occurrence à 14,4 W en fonctionnement avec l’adaptateur secteur 12 V. Soit moins que les NAS de la marque (environ 20 W pour ces derniers).

La liste de compatibilité mentionne plus d’un millier de caméras d’une cinquantaine de constructeurs, mais par défaut, le système est livré, pour 375 euros HT, avec une seule licence. Synology propose d’en acquérir davantage, à l’unité ou par pack de 4.

Une fois reliées au réseau, les caméras sont automatiquement détectées et regroupées dans un centre de commande. L’interface utilisateur offre un aperçu en temps réel d’un maximum de 24 flux HD 720p, à une cadence cumulée de 240 images par seconde.

Une centrale de vidéo-protection

Synology video-protectionLes options de paramétrage incluent notamment la définition de zones de capture, de plages horaires et de détection de mouvement. Les caméras panoramiques de type PTZ sont contrôlables à distance (inclinaison, rotation, zoom).

Telle quelle, cette configuration se prête à la visualisation en direct, y compris hors du réseau local via des applicatifs mobiles, mais l’enregistrement reste dépendant d’un système de stockage tiers. Il s’effectuera préférentiellement en conjonction avec des NAS Synology, séries DiskStation et RackStation.

Autre possibilité, l’exportation vers des périphériques USB, via les 4 ports disponibles. Dans tous les cas, la lecture du MJPEG, du MPEG4 et du H.264 est assurée en natif. Côté audio, Synology annonce un support des codecs audio AAC, AMR et PCM.

Il faudra surveiller les mises à jour du firmware (la dernière version 2.0-1130 date du 8 janvier 2013), qui pourraient apporter de nouvelles fonctionnalités. Les deux sorties HDMI peuvent d’ores et déjà être exploitées dans le cadre d’un affichage mural à écrans multiples.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : incollable sur les grands noms du monde IT ?

Crédit photos : Synology


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur