Synology DS1513+ : le NAS évolue avec l’entreprise

Poste de travailStockage
synology-ds1513-nas-entreprise

Pour accompagner l’évolution du stockage réseau au sein des PME, Synology intègre dans son NAS DS1513+ les problématiques du cloud et de la virtualisation, dans une dimension multisite.

Adoption du cloud, problématiques d’accès à distance, plans de continuité d’activité, dimension multisite : en ajoutant à son catalogue de NAS (Network Attached Storage) le modèle DS1513+, Synology cherche à accompagner l’évolution du stockage réseau en entreprise.

Entre sauvegarde, résilience et virtualisation, les logiques sous-jacentes sont multiples. Elles convergent en une promesse : «faire travailler les données» pour les mettre efficacement au service des applications métiers, avec une solution qui puisse s’adapter aux besoins du client, en l’occurrence les groupes de travail comptant jusqu’à une centaine de collaborateurs.

L’habit ne fait pas le NAS…

Dans cet esprit, le socle technologique établi l’année passée avec le prédécesseur DS1512+ reste d’actualité, avec à la baguette un processeur Intel Atom bicoeur (2,13 GHz, 4 threads) et 2 Go de mémoire vive DDR3. La quête du rapport performance par watt idéal se conjugue toujours à des engagements en matière de sécurité.

Les nouveautés concernent plutôt le stockage. Pas tant en termes de capacité (on reste à 20 To maximum, sur 5 emplacements SATA à 6 Gbit/s – et jusqu’à 60 To via deux boîtiers DX513 sur interface eSATA), mais d’agrément : illustration avec des baies sans vis et des joints qui jouent le rôle d’amortisseurs. Ils réduisent en l’occurrence les vibrations et par là même les nuisances sonores, tout en renforçant l’intégrité physique des disques.

L’évolutivité se traduit aussi au niveau de la RAM, extensible à 4 Go. A contrario, la connectique est gravée dans le marbre : pas de possibilité d’opter pour du 10GbE sur un éventuel slot PCIe. Les quatre liens LAN Gigabit permettent tout de même d’atteindre, en crête, des débits de 350,94 Mo/s et 202,43 Mo/s, respectivement en lecture et en écriture, dans les conditions les plus favorables, à savoir un environnement en RAID5 sous Windows.

… mais il y contribue

Au-delà du hardware, le système d’exploitation “maison” constitue une pierre angulaire de l’expérience utilisateur. Livré dans sa version 4.2 (la dernière en date), le dénommé DiskStation Manager fait l’interconnexion avec des services à valeur ajoutée, délivrés pour la plupart sans surcoût, depuis une logithèque qui compte près d’une centaine de titres. Citons un outil de VPN, une solution antivirus, une centrale de vidéo-protection… et de nombreuses applications tierces approuvées : gestion de contenus, ERP, CRM, etc., utilisables avec Web Station, qui prend en charge le contenu Web PHP/MySQL.

Ainsi pourvu, et doté en outre d’un système de gestion avancée des LUN avec certification VMware / Citrix / Microsoft Hyper-V, le DS1513+ est taillé pour trouver place au sein d’infrastructures virtualisées. Sa disponibilité est assurée par un système de redondance appliqué aux ports réseau ainsi qu’aux ventilateurs (2 x 80 mm).

Dans cette même lignée, la technologie High Availability gère le remplacement à chaud de volumes défectueux, la sécurisation des authentifications par une méthode à double facteur et assure une continuité d’activité en permettant à un NAS “clone” de prendre le relais en cas de panne du premier. Parmi les autres emplacements de sauvegarde compatibles, Synology recense les serveurs rsync, les disques durs externes (2 ports USB 3.0 sont disponibles) et le cloud (Amazon S3 /Glacier, Strato HiDrive).

ds1513+

Crédit photos : Synology

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : Inside Intel !

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur